jeudi 29 octobre 2015

L'impact économique des migrations

La crise des réfugiés constitue un challenge humanitaire, politique, social et économique pour l’Europe, selon Citi Research qui évalue à 3,7 millions le nombre de migrants devant arriver sur le sol européen en 2015 et 2016. Avec le risque de revoir cette projection à la hausse.
À travers le monde, les personnes déplacées de force ont atteint 60 millions en 2015, faisant de la crise des réfugiés un enjeu global. L’Europe est la destination préférée des demandeurs d’asile chassés par la guerre en Afghanistan, Erythrée, Irak, Syrie, Sud Soudan. Mais le nombre de réfugiés pourrait aussi s’étendre au Yémen et en Somalie, et l’extension des conflits menace le Liban et la Jordanie. Citi Research prévoit un pic d’affluence en Europe en 2016, puis un retour vers le rythme de 2014 à 626.000.     
Citi Research estime que l’impact budgétaire lié à l’afflux de migrants dans les pays de l’Union européenne devrait rester faible, calculant des dépenses publiques de 12 milliards d’euros en 2015 et 29 milliards en 2016. La durée moyenne de traitement d’une demande d’asile est estimée à douze mois, période durant laquelle le demandeur est à la charge du pays d’accueil (pour un coût estimé à 1.000 euros par mois en moyenne).
L’effort budgétaire rapporté au PIB devrait surtout concerner la Hongrie,
Déjà on multiplie les chiffrs. 

car si on ajoute les enfants abandonnés chinois on arrive immédiatement à 120 millions.

Plus les tremblements de terre, les inondations, les famines et ... À mon avis on arrive vite fait à quelque chose comme un milliard ( sans pousser ) de réfugiés potentiels pour une raison ou une autre. Voir 2....ou 3 en comptant les réfugiés économiques... 

Ok ? 

Donc, ça change tout. Et l'impact reste totalement inconnu.

Koike..... Il doit bien être modélisé dans un bureau quelconque ....;)




Réfugiée française en France






On tire au sort ?