lundi 26 octobre 2015

Les élections et les électeurs

Banlieues : pour Malek Boutih, "ce ne sont plus des émeutiers, ce sont des terroristes"





Dix ans après la mort de Bouna et Zyed, et les émeutes, le député PS de l'Essonne juge la situation "pire" aujourd'hui. Par ailleurs, il estime que la victoire de Marine Le Pen en 2017 est "jouée d'avance".

Source

Je suis d'accord avec ce constat.

Je ne dirais pas terroristes mais exaltés par la religion.

Quand je faisais mes courses dans les commerces du 18° il y a 5 ans je ne voyais aucune femme voilée. Quelques foulards mais aucun voile.

Maintenant c'est voiles et robes longues  à chaque coin de trottoirs.

Il y a 5 ans à saint Denis (93) des femmes voilées en pagaille maintenant c'est voile intégral.

Pour les hommes idem.

À quoi ça sert ? À marquer sa différence, son appartenance, sa communauté.

C'est un acte politique.


Ma voisine du 4°, sans son écharpe.



MLP, très bien. Oui, nous le savons. Attention, MLP : ça monte sur ta droite avec les "identitaires". Ça monte fort.

C'est la réponse au communautarisme musulman de quelques français. Oui quelques, mais de plus en plus nombreux.

En fait, contrairement aux "terroristes" qui se montrent, les français identitaires forment un courant de plus en plus puissant et invisible.

Je ne suis pas d'accord avec le mot "terroriste", du tout. On ne passe pas d'émeutiers à terroristes. Un terroriste est motivé par une idéologie. L'idéologie en question c'est le coran relu par certains imams. C'est faible. C'est davantage du bourrage de crâne que de l'idéologie au sens strict.

Je constate qu'il y a un fort glissement identitaire et communautariste musulman qui s'est nourri et du nombre et des déceptions générées par une vie difficile en France et la haine des pères.

Les imams qui appellent au djihâd : oui, il y en a ! Des écoles coraniques dans des étages d'immeubles aussi !

Et non, ces musulmans là ne votent pas ! Et ils entraînent ceux qu'on nomme les "musulmans modérés" dans un mouvement radical politique en les culpabilisant : " tu n'es pas un bon musulman". Voter n'est pas dans l'islam, etc.





(Costumes de ville notamment le vendredi sur mon trottoir.)


Faire la danse du ventre comme le font nos politiques pour obtenir les votes musulmans est juste hors islam.

Bien évidement les identitaires ne sont pas comparables en nombre et en visibilité mais eux aussi bénéficient d'un sourd mouvement souterrain de raz le bol.

Ce raz le bol n'étant pas politiquement correct n'a pas pu s'exprimer, il risque donc d'être violent.

C'est l'envers de la médaille. À un communautarisme on répond par un autre.

La bienpensance aura tué la démocratie.

En 5 ans tout a déjà tellement changé....mais ça peut être pire !

Ne pas oublier que l'islam est traversé par des courants parfois contradictoires, la communauté est fragile. Les afghans se battent avec les syriens dans les camps allemands ...

Importer, générer, exporter des conflits sont des termes commerciaux appliqués à la grande propaganda qui nous essore tous.

Sans unité les peuples perdront la grande guerre des ressources.

Restons unis !

( je n'y crois plus. Je le dis parce qu'il ne faut pas désespérer, pour dégager ma conscience. Je vois la violence dans les yeux des uns comme des autres.... Je ne crois plus en rien. La parole ne passe plus, tout ne tient qu'à un fil. Mes vieux amis musulmans et moi devant un café nous pleurons. En vrai......c'est d'une tristesse infinie ).