vendredi 30 octobre 2015

La Norvège vend les bijoux de famille pour financer ses migrants


La Norvège puise dans son fonds souverain pour financer le coût migratoire


La situation à laquelle nous sommes confrontés est difficile et va exiger beaucoup de nous d'un point de vue pratique et économique. ( premier ministre ) .

Ce pays de 5,2 millions d'habitants, qui n'est pas membre de l'UE mais qui appartient à l'espace Schengen, s'est par ailleurs dit prêt à accueillir 1.500 migrants se trouvant actuellement en Italie et en Grèce dans le cadre de la politique de redistribution que l'Europe peine à mettre en place.

Pour financer ces surcoûts, le gouvernement de droite -qui comprend le parti du Progrès, formation populiste hostile à l'immigration- propose de puiser 1,2 milliard de couronnes (plus de 120 millions d'euros) dans son fonds de pension public. Celui-ci, plus gros fonds souverain du monde, pesait 7.360 milliards de couronnes (plus de 700 millions d'euros) vendredi.

Une telle mesure est autorisée par les règles de l'OCDE mais est critiquée par des ONG et une partie de l'opposition qui redoutent qu'elle ne contribue in fine à accroître le flux de migrants.