samedi 24 octobre 2015

Boko Haram : devenir chef sans prier ni lire le coran


Un chef local de Boko Haram a été capturé par l’armée nigériane en même temsps que l’un de ses hommes de main, l’officier en charge de l’interrogatoire demande ironiquement à celui qui dit se prénommer Yusuf, s’il sait prier et lire des versets du Coran.


Sans équivoque le chef extrémiste lui répond par la négative, ce qui a pour effet de faire rire les soldats présents. L’individu affirme avoir rejoint il y a deux mois les rangs de Boko Haram pour en devenir l’un des chefs locaux.


Source



ISIS et Boko Haram ont fait alliance. 

Leur rencontre à un moment ou à un autre va être ....stupéfiante !


Je ne parierais pas sur la victoire d'ISIS...

Devenir "chef" chez Boko Haram, c'est l'assurance de ...vivre mieux ? On dirait. Des bandits de grands chemins pourrait on dire....

Ce n'est pas une guerre de religion c'est une guerre pour les territoires.

Ce n'est pas une guerre de civilisation car le concept a été inventé pour l'occasion.

ISIS, Boko Haram, les "autres", "nous", embarqués par nos gouvernements,

Tous participent à une guerre de territoires.

Une bonne vieille guerre !