mercredi 23 septembre 2015

Turquie : migrations et pipelines, les mêmes chemins

Le nombre de Migrants qui entrent en Europe est sous-évalué :
Le chiffre de 120.000 personnes proposé par Bruxelles semble cependant lui-même déjà dépassé, près d'un demi-million de migrants et réfugiés, dont environ 40% venant de Syrie, ayant franchi la Méditerranée depuis le début de l'année.
Cette vague qui sature les capacités d'accueil de pays comme la Grèce ou la Hongrie va contraindre les Vingt-Huit à réviser leurs objectifs à la hausse, a estimé mardi le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR).
Au rythme actuel de 6.000 arrivées par jour, le chiffre de 120.000 sera atteint en seulement 20 jours, a souligné la porte-parole de l'agence onusienne à Genève.
La solution ? L'entrée de la Turquie dans l'Europe ! :

"Nous avons le sentiment qu'après les événements des dernières semaines, tout le monde est davantage disposé à aider les réfugiés tant qu'ils sont hors d'Europe, donc nous voulons concrétiser tout cela", explique un responsable européen.
La Commission européenne a indiqué la semaine dernière qu'elle était prête à débloquer un milliard d'euros pour la Turquie, une somme cinq fois plus élevée que celle qu'elle a versée jusqu'à présent pour venir en aide aux deux millions de réfugiés syriens dans ce pays.
En contrepartie d'une telle aide, destinée notamment à améliorer les services de santé, la Turquie doit s'engager à améliorer les conditions de vie des réfugiés, à lutter contre les réseaux de passeurs et à empêcher les départs vers la Grèce, a-t-il ajouté.
Ankara demande de son côté une aide financière mais aussi une relance des négociations sur sa candidature à l'Union européenne. Pour répondre à ces attentes, les Vingt-Huit envisagent d'organiser un "mini-sommet" avec le président turc Recep Tayyip Erdogan le 5 octobre.

Ça tombe bien car le gaz israélien passerait par la Turquie Source



Mais aussi le gaz russe et celui d'Asie Centrale ! Source




Attention à ISIS qui a les mêmes vues sur les mêmes ressources.....

1 commentaire:

  1. Jean Aymard Desconnards23 septembre 2015 à 04:21

    Lech Walesa (Ancien président polonais et ancien leader du mouvement contestataire "Solidarnosc") vient d'être interrogé par des journalistes israéliens travaillant pour le site d'infos en ligne "Le monde juif".
    Quelques extraits de ses propos :

    "La Pologne et l’Europe ont de quoi s’inquiéter de l’afflux de migrants. Ils viennent de pays où des gens sont décapités. Il va nous arriver la même chose."
    "C’est un véritable problème. Si l’Europe ne ferme pas ses frontières, des millions de migrants vont venir ici et ils n’hésiteront pas à imposer leurs coutumes, y compris les décapitations."
    "Les Polonais ont de maigres pensions, de bas salaires et des appartements insalubres. Je regarde les réfugiés à la télévision et je remarque qu’ils ont l’air mieux que nous. Ils sont bien nourris, bien habillés et peut-être même sont plus riches que nous".

    Y'aurait il des gens capables de taxer de racisme ces quelques phrases de bon sens exprimées par cet homme "Prix Nobel de la paix" ???

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.