samedi 19 septembre 2015

Santé, mortalité et immobilier

Limoges : SOS Médecins déserte un quartier sensible après de nombreuses agressions

Les médecins ne peuvent plus assurer leur service en sécurité. Ils ne se déplaceront plus dans cette cité que précédés de la police.

"Limoges n’est pas épargnée par ce phénomène que l'on voit ailleurs", et "c’est une tendance de fond qui augmente régulièrement", confirme Philippe Bleynie, secrétaire général de l'Ordre des médecins en Haute-Vienne, qui soutient la démarche de ses confrères de SOS Médecins. Selon lui, "des médecins de garde au 15 (le Samu) ont eu affaire aux mêmes types de comportement" et d'incivilités. 
C'est un étrange paradoxe... Les médecins se retrouvent parfois aux urgences à cause de leurs patients. L'observatoire pour la sécurité des médecins a présenté ce vendredi son enquête annuelle sur la violence et l'insécurité. Un peu plus de 4 médecins sur 1.000 ont signalé un incident. 


Au total, 900 déclarations d'incident ont été recensées dont 2% de celles-ci ont débouché sur un arrêt de travail supérieur à huit jours. Le Nord, les Bouches-du-Rhône, l'Isère et la Seine-Saint-Denis sont les départements les plus concernés. 



Les territoires sont inégaux comme leurs habitants. Hausse du taux de mortalité chez les plus pauvres.
C'est ce qui se dessine. À mon avis c'est même en cours car il n'y a plus de procédures prophylactiques à la hauteur des besoins.

L'hygiène générale est oubliée, les rues charrient la saleté et vous pensez sincèrement que cela n'a aucun impact sur la santé générale de la population ? Quelle farce !

Si on veut investir en ce moment attention au lieu où on achète ! Bientôt les zones géographiques proches des ghettos ne vaudront rien. 


1 commentaire:

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.