mercredi 23 septembre 2015

Le salaire de la médiocrité

Une amie-rtuelle me fait parvenir cette vidéo hallucinante !

C'est la quintessence du n'importe quoi ! De la destruction de la pensée, de la réflexion, du respect entre les humains, de la vie tout court.

Il n'est pas question pour moi de juger le fait d'aller ou pas dans une boîte échangiste car vraiment je n'en ai que faire ! Chacun fait ce qu'il veut comme il peut et les boîtes échangistes ne sont pas des lieux de violences à ma connaissance.

Pas des lieux de violences ? ... Je me reprends : pas de violences physiques, non, juste des lieux de violences sociales et affectives. Mais le sujet n'est pas là.

Cette vidéo est un condensé de la récompense donnée à la médiocrité. Médiocrité des faits relatés comme des analyses ( inexistantes). Pâles constats sur les jeux sexuels entre adultes consentants comme sur le 11/09. En fait : rien, le vide entre deux neurones. Neurones simplement occupés à gagner le plus d'argent possible en le moins de temps possible !

Un parallèle entre échangisme, chagrin d'amour et Ben Laden ? Facile. Tellement facile. Un terroriste serait un amoureux éconduit ? Facile, tellement freudien, tellement "cute". Un concept usé jusqu'à la moelle par les années 1960-70, une resucée des vieux poncifs peace and love et développement personnel qui nous ont conduit à élire des loups pour mener les moutons. Entre culpabilité, curiosité et excuses de tout ce qui ne l'était pas.

Moi, je, moi-même et mon nombril nous "pense" que.... Queue... En fait, rien. Je ne pense rien car j'effleure tout et que je ne sais rien.

Il vaut mieux effeuiller dans ce cas. C'est absolument certain !
Remarquez que vous avez la fine fleur de l'intelligencia française sur ce plateau TV. Le français moyen regarde, puis se dit... Quoi ? En fait ? Je ne sais pas.

Personnellement je suis outrée du niveau intellectuel de nos zélites !

Elles feraient mieux de fréquenter assidûment les boîtes échangistes plutôt que de nous assommer de fausses vérités qu'elles ne sont jamais allées vérifier. Trop fatiguant et mal payé.




Rappel :







Autre rappel le niveau scolaire  français : 





Que nos "zélites" dégagent toutes !