vendredi 25 septembre 2015

Impôts fonciers : cette expropriation indirecte

Dans les communes tendues, la taxe foncière des terrains à bâtir flambe, multipliée par deux, dix ou cent. 

Depuis le 1er janvier, en effet, les terrains constructibles, non bâtis situés dans les 28 agglomérations dites tendues - dont Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Marseille-Aix-en-Provence - sont surtaxés. 
La valeur locative de cet impôt local est ainsi majorée de 25 % et surtout les propriétaires paient une taxe forfaitaire de 5 euros par m². Résultat, cette année, les taxes foncières de ces terrains ont été multipliées par deux, dix, voire cent! Et ce n'est qu'un début, puisque cette taxe passera à 10 euros le m² en 2017 
 «Il s'agit d'une expropriation indirecte. En dix ans, dans certains secteurs, les propriétaires paieront en impôt l'équivalent de la valeur de leur terrain»
Effets :
-les propriétaires n'entretiennent plus leurs biens pour cause de manque de fonds
- beaucoup vendent leur biens acquis comme investissement locatif car les loyers perçus couvrent à peine les frais et taxes
- spoliation notamment pour les héritiers.
- baisse des prix du foncier, immeubles ou maisons, par affluence des biens sur le marché
-  le Kapital foncier se concentre dans les mains de quelques investisseurs. Ceux-ci investissent à 30 ans et surfent sur les niches de défiscalisation. 
Et enfin, quand les petits propriétaires vendent ils placent leur argent sur ..... Les assurances vie proposées par les banques...qui leur ont vendu le crédit qu'ils n'arrivent plus à rembourser...
La boucle est bouclée. 
Achèvement de la Grande Spoliation. 

Attention si vous êtes locataires !

HLM ou "parc privé" d'une façon ou d'une autre, vous serez touchés par l'impact.

Attention aussi les propriétaires de "pavillon", demain la taxe sur les deux géraniums n'est pas à exclure !