lundi 21 septembre 2015

Face à face : les médusés et les tirés à vue !

Le Parlement hongrois a adopté lundi une nouvelle législation renforçant encore les pouvoirs de la police et de l'armée à l'encontre des migrants, autorisant notamment l'armée à ouvrir le feu dans certaines circonstances.
Le texte entérine la possibilité de déployer massivement des militaires aux frontières et autorise dans certaines conditions l'armée et la police à ouvrir le feu contre des migrants, à condition que les tirs ne soient pas "mortels".
Ces dispositions s'appliquent dans les zones où a été déclaré l'"état de crise due à une immigration massive", une mesure ad hoc mise en oeuvre dans six départements limitrophes de la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Autriche.
"Nos frontières sont en danger (...) La Hongrie et toute l'Europe sont en danger", a souligné le ministre à deux jours d'un sommet européen destiné à trouver une solution commune à la crise migratoire. "On ne peut pas laisser entrer ceux qui nous submergent", a-t-il ajouté.
--------petites constatations :
1) les accueillants n'accueillent pas ! Vous pensez vraiment que mettre des gens dans des camps de toile comme en Allemagne ou dans des zones telles que la jungle de Calais c'est "accueillir" ? 
2) les accueillants tirent à vue, passez moi l'expression ! 
3) les arrivants arrivent sans savoir ce qu'ils font là, parqués, oubliés, laissés, malades, enragés, déçus,  violées comme il se lit, vivant de la charité plus qu'autre chose. Et on sait ce qu'est la charité : elle dépend exclusivement du charitable.
4) ils veulent l'Allemagne comme leurs aînés rêvaient d'Amérique. Sans savoir. La grosse différence c'est qu'en Allemagne il y a des allemands sédentaires et qu'en Amérique il n'y avait que des indiens fléchus et nomades.
5) ça dégénère .... hier encore deux asiles de réfugiés ont été incendiés...
6) les arrivants ne sont pas venus pour être traités de cette façon, attention ! De leur côté ne vont-ils pas sortir leurs armes ?
(les indiens c'est nous).....
La III° guerre mondiale se fait avec des indiens hallucinés par la surprise et encerclés par la bienpensance d'un côté et, de l'autre, avec des arrivants dupés par l'image d'un occident télévisuel qui tient davantage du fantasme que de la réalité ...
Un véritable "marché de dupes". C'est la guerre des illusions.
Elle sera perdu par chacune des forces en présence. Aucun gagnant. 
J'oubliais : à la fin tous les pauvres perdent ! Vive les dictatures ! Vive nous ! Vive les Stories Telling qui font s'échouer les bateaux et mourir les pauvres gens sur tous les continents.
Goebbels a gagné la guerre ! Comme prévu ! Reconnaissons lui la logique de l'économie de moyens !
Une bonne propagande suffit, pas besoin des canons... Koike...