vendredi 25 septembre 2015

Expérience : Les Camps Fermés pour les pauvres




Dans un rapport publié ce jeudi 24 septembre, Human Rights Watch dénonce des arrestations arbitraires dans les rues suivies d’une détention dans le centre non officiel de Gikondo.Le rapport de 55 pages s’intitule: « Pourquoi ne pas appeler cet endroit une prison ? » – Détention illégale et mauvais traitements au Centre de transit de Gikondo au Rwanda.
Human Rights Watch (HRW) se penche sur les activités du centre illégal de Gikondo, situé à Kigali, entre 2011 et 2015. Selon l’ONG, les personnes arrêtées sont « des vendeurs ambulants, des travailleuses du sexe, des mendiants, des sans-abri et des personnes soupçonnées de délits mineurs« . Ces interpellations seraient « le reflet d’une politique non officielle consistant à garder loin des regards du public ceux que les autorités considèrent « indésirables ». Jusqu’en 2014, de nombreux enfants des rues y étaient également détenus« .
Regardez la vidéo réalisée par HRW. Source

Des pauvres, sans identité, dans des camps. Pensons-y, c'est d'actualité. 



POINTS FORTS

  • Potentiel géologique : cassitérite, tungstène, or
  • Main d’œuvre qualifiée et infrastructures de qualité
  • Progrès importants en matière de gouvernance

POINTS FAIBLES

  • Forte dépendance à l’aide internationale et aux cours des produits primaires (thé, café)
  • Enclavement et exposition aux tensions géopolitiques de la région des grands lacs
  • Forte pression démographique et densité de population la plus élevé d’Afrique