vendredi 25 septembre 2015

Court métrage : "Farid à l'Ouest"

Très joli court-métrage. Doux et sympathique.




Farid in the West, by Steve Anthopoulos, with Robert Rabiah, Adele Vuko and Bev Killick.
Source

10 commentaires:

  1. Jean Aymard Desconnards25 septembre 2015 à 12:23

    Très sympathique ce court-métrage....
    Où l'on voit que les deux camps, les deux dogmes, sont des prisons pour ceux qui les vivent, hommes ou femmes...
    Deux exemples antagonistes profonds :
    - l'hyper-sexualisation précoce de nos enfants d'un coté
    - la pudibonderie mal placée et outrancière de l'autre
    Ce ne sont que deux exemples, mais O combien révélateurs...
    Même si les situations dans le film sont légèrement exagérées, le fait est là....... Et la pudeur et le respect de nos anciens devraient nous laisser matière à réfléchir...Si les us et coutumes avaient une importance à l'époque dans la manière d'être et de vivre, ce n'était pas pour rien...
    Depuis l'avènement de la pseudo "libération de la femme", tout est renversé et les deux sexes en pâtissent bien malgré eux....
    Demandez vous qui a poussé dans ce sens....
    Quelles sont les fondations qui ont prôné et entretenu ce mouvement...???
    C'était un des points de départ de la déstructuration de la cellule familiale et de l'ordre établi....Depuis des générations...
    Et ceux qui me diront qu'il n'y avait pas de plan pré-établi pour ce misérable résultat, je les laisse avec leurs certitudes de comptoir de bar...
    Aujourd'hui, la France est remplie de tarlouzes et de castratrices.....
    Fameux....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "l'hyper-sexualisation précoce de nos enfants d'un coté
      - la pudibonderie mal placée et outrancière de l'autre"

      le mariage a 9 ans ce n'est pas de l'hyperséxualisation des enfants ?

      tous ce que je vois dans ce court métrage c'est une caricature du méchant occident, blanc pervers sexuelle obséder, et de l'autre une idéalisation grotesque de l'étranger muzz brillant qui ce souci de sa femme ,avec justification vicieuse du hijab finalement ,la fin est assez signifiante, pathétique .

      bref de la merde bien pensante pour un public parisiens .

      Supprimer
    2. Toi, tu as tout compris à l'envers.

      Ça serait comique si ce n'était pas inquiétant.

      Ho, mec ! Ho, ho : rassemble te neurones !

      Supprimer
    3. je crois au contraire avoir très bien compris, chacun son interprétation .moi je ne vis pas dans le monde enrobé de sucres de Wendy ,mes neurones fonctionne différemment surement .

      Supprimer
  2. Et ça c'est QUOI ???
    https://www.youtube.com/watch?v=aOdBLK7A3MM
    Wendy rassure moi steup ... il se passe quoi là ??????????????????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est hypra chiant d'être sur une île - j'ai envie de venir ...

      Supprimer
    2. Et quand je suis réveillée vous dormez - rien que ça ^^ ...

      Supprimer
    3. La France est remplie de tarlouzes je confirme, JEAN ;)
      Et de castratrices tu dis ? HA HA HA !!!
      Viens ... je t'emmène sur une île ... tu sais ramer troufion ?
      Ok alors regarde : https://www.youtube.com/watch?v=wSvazV0AP0k
      https://www.youtube.com/watch?v=JGc8qk7Y9SY
      Rentre dans le trip man ... IMAGES à 0mn51 ET TU AS NOTRE DUO ... Ton cœur bat ? Dessous t'as des requins oui ... gros, oui.
      C'est quand tu veux ... ;)

      Supprimer
    4. Combine musique et images - j'ai mal expliqué je suis trop speed.
      Images à démarrer à 51 sec et coupe le son.
      Puis mets Marquese à fond pour avoir ton fond sonore qui claque bien ... titre : "I need your heart" ... c'est cela que les hommes et les femmes peuvent se dire pour sauver le monde ....

      Supprimer
    5. Je t'ai répondu sous les images
      :)

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.