mardi 29 septembre 2015

Bienvenus dans l'Enfer de la Déflation !

En économie, une déflation est une baisse de l'indice des prix observée sur une période suffisamment longue (plusieurs trimestres la plupart du temps). Le phénomène opposé, bien plus fréquent, est l'inflation (hausse des prix). Bonnes explications sur Wikipedia

  • la Grande Dépression : la période de déflation générale à laquelle on fait le plus souvent référence est la Grande Dépression des années 1930 après l'effondrement des actifs boursiers de 1929. Cette déflation est généralement expliquée par la contraction monétaire due à la grave crise économique et la contraction de la dette. Entre décembre 1929 et mars 1933, les prix ont baissé de 27 % aux États-Unis. Ce net recul accompagnait un effondrement de la demande et de l'activité. L'emploi baissa de 16 % en trois ans et l'ensemble des salaires versés subit un recul de plus de 40 %, créant dans le pays une situation sociale dramatique.

Non seulement, l’encéphalogramme des salaires reste plat. Mais à quoi bon acheter aujourd’hui ce qui pourrait valoir moins demain? C’est justement ce que les économistes appellent «une spirale déflationniste».



La déflation c’est l’armageddon de l’économie : une spirale infernale, ou plutôt un système de trois spirales infernales, qui entraine tout le monde vers le bas. 
1 - La baisse des prix entraîne le report des achats (car on parie sur le fait que demain, tout sera moins cher), ce qui entraîne la baisse de la demande, ce qui entraîne la baisse des prix...

2 - La baisse des prix entraîne la baisse des marges des entreprises, ce qui entraîne la baisse des salaires et des investissements, ce qui entraîne la baisse de la demande, ce qui entraîne la baisse des prix...



3 - La baisse des prix entraîne la baisse des marges des entreprises et des salaires, ce qui entraîne des difficultés pour rembourser les dettes des entreprises ou des ménages (le poids des dettes, comparé aux revenus, grossit mécaniquement) ce qui pèse sur la demande, ce qui alimente la baisse des prix (a contrario, l’inflation est une bonne nouvelle pour les débiteurs).

Aujourd'hui, nous y sommes :


Déflation allemande et espagnole


USA , idem.


USA /historique.