vendredi 24 juillet 2015

Vers la Croisade des Pastoureaux Chinois ? (Aléa)

Plus tôt ce mois ci, la Chine s’est réveillée brusquement lorsque quatre enfants des zones rurales, âgés de 5 à 14 ans, se sont suicidés en buvant des pesticides. Ils avaient été abandonnés par leurs parents qui s’étaient séparés et avaient quitté leur vie paysanne du sud de la Chine pour un travail à la ville.
Lettre d'adieu de l'aîné : « Je sais que vous vouliez bien faire pour nous, mais nous devons partir maintenant » pouvait-on lire sur la lettre. « Je rêvais de la mort, et pourtant ce rêve ne s’était jamais réalisé. Aujourd’hui, il va enfin devenir réalité. »

Ces enfants de la province du Guizhou, une parmi les provinces chinoises pauvres, sont juste une goutte dans l’océan des enfants chinois « laissés-derrière ». Ils seraient 61 millions, soit un cinquième de l’ensemble de la population chinoise des moins de 14 ans.
Ils sont les descendants des 270 millions de parents, travailleurs migrants, qui, contraints par la pauvreté ou l’inexistence d’emplois dans leur campagne, ont afflué vers les usines chinoises, surtout vers les villes côtières, afin de gagner leur salaire.



(Note de Wendy : Pour "échelle" il y a 66 millions de français. Imaginez, ce pays composé uniquement ... d'enfants abandonnés !) 

on estime que 10 millions d’enfants n’ont même pas pu voir leurs parents une seule fois en un an !  Un ou deux appels téléphoniques sur l’année ont été la somme de leur contact.

34% d’entre eux ont montré des tendances suicidaires. 70% sont exposés à des  « problèmes psychologiques à différents niveaux » .



Source

Imaginez maintenant que, comme au moyen âge en France ces enfants décident de faire leur révolution ? 

En 1212 ils partaient pour les croisades, "les pastoureaux" ou "la croisade des enfants".

Au moyen âge il y avait aussi des bandes d'enfants organisées dans les bois et forêts. Malheureusement je n'arrive pas à trouver de lien cohérent sur le phénomène.

Souvenez vous du joueur de flûte de The Economist....grand personnage penché vers le petit chinois... Il l'appelle pour quoi faire ? 





Je laisse des liens sur la "croisade des enfants" et les "pastoureaux", vous verrez qu'il valait mieux avoir à faire aux templiers qu'à ces jeunes gueux ! Et pour cause ! Ils n'avaient RIEN !!!
Rien à perdre ! Ils voulaient du sang...

"À bon entendeur, salut !"



"Les pastoureaux", d'une totale cruauté....

Source 1 la croisade des enfants

Source 2 croisades

Source 3 croisade 1212

Source 4 les pastoureaux

Source 5 templiers et croisades

Source 6 le " maître de Hongrie", leur chef

Source 6 la place (!!!) des enfants dans le moyen âge ? .... Police !

Source 7 la genèse de la croisade des enfants

Source 8 quand les pastoureaux voulaient tuer tous les juifs