dimanche 26 juillet 2015

"Pourquoi tant de haine ?" :)

Pafff , au réveil, je lis des commentaires style "ok Coral" ! Pourquoi ?

1) le sujet extra terrestres est "sensible".
2) certains égos sont frustrés

1) "l'essentiel est caché" ( Esther ). Ce qui nous énerve au sens strict. Ce qui nous demande des efforts de recherche et de compréhension. Des heures à lire des textes souvent abscons pour trouver une information qui nous paraît pertinente, un temps infini à lire des approximations quand nous voudrions des faits. Des années à recouper les dites informations pour trouver un semblant de réalité.
Souvent rien en français, des textes en anglais, en italien, ce qui suppose que nous parlions plusieurs langues couramment, ce qui n'est pas toujours le cas.
Exemple : Les russes ont une immense littérature sur le pétrole mais je ne parle pas russe. Dans le meilleur des cas ( Orlov) certains textes sont traduits en anglais au bout de 6 mois et je dois m'en contenter.

Sur tous les sujets dits "sensibles" au bout du compte, nous nous retrouvons à déclarer notre intime conviction après un temps infini d'efforts à l'avoir construite .

Et là, misère, on a des contradicteurs ! Donc, on s'énerve.... Comment après toutes ces années de recherche peut on s'opposer à mon point de vue ? C'est ainsi....oui...
Au sujet des extra terrestres, du pétrole, des ressources alimentaires, de tout ce qui est "sensible".

En fait un sujet sensible est en décodé un sujet caché par les "autorités". Un sujet sensible et un sujet que nous ne pouvons étudier librement, un sujet qui nous échappe fautes de données fiables et dont nous sommes ignorants.

C'est l'ignorance organisée qui crée la sensibilité du sujet.  Pas l'objet de la recherche. En quoi les extraterrestres ne pourraient ils faire l'objet de recherche, ou le pétrole , ou le trafic de sang ?
Qui décide que tous ces sujets sont "sensibles". Traduction Wendy : interdits à l'échange, interdits à l'étude.

D'autre part ces sujets développent la paranoïa. À juste titre d'une part et sans fondement d'autre part.

À juste titre car s'intéresser de trop prêt aux sujet sensibles-interdits peut précipiter l'heure de la mort de certains. Souvenez vous de la marée noire dans le Golfe du Mexique et de la "disparition" soudaine de dizaines de chercheurs et d'ingénieurs liés au drame et qui auraient mieux fait de se taire sur la qualité du plancher marin et l'utilisation du Corexit.

Paranoïa sans fondement en ce qui concerne ceux qui ont lutté pour sauver les oiseaux dans le même Golfe en brandissant des pancartes "non au Corexit"! Ils sont Toujours en vie, les activistes écologistes ! Contrairement aux ingénieurs pétroliers.

Sans fondement pour ceux qui interviennent ici. Non, je ne pense pas que la DCRI vienne ici lire les commentaires. Si elle vient, ce qui est son boulot, que trouvera-t-elle ? Pas grand chose. Des gens qui échangent sur un sujet, puis sur un autre, sans appel à la haine particulièrement réitèré, pas de formation de groupe politique, pas de formation de secte religieuse. Bref, rien qui ne mette en péril la sécurité ni de l'état, ni des autres citoyens. Elle passe son chemin et va ficher ailleurs certains propos bien plus fédérateurs dans les extrêmes.


( cette photo fait partie d'une série au sujet de l'amitié persistante entre cet ours et ce chien ) 


Évidement si avec tous ceux qui interviennent ici nous arrivions à former une entité qui tende vers un seul but ce serait différent. Mais si ce but est de simplement vivre mieux en acceptant les autres et  (soyons fous) ouvrir un commerce en province je ne pense pas que ça interresse non plus la DCRI !!!

Si tant est qu'elle existe encore et ait les fonds pour fonctionner, ce dont je doute un petit peu :)

La peur engendre l'agressivité. Mais je pense pas qu'il y ait à avoir peur de quoi que ce soit, ici. Jusqu'au jour où nous arriverons à trouver ou à prouver quelque chose ....je ne l'exclue pas !
:)

2) les égos . Quelle plaies ces égos ! :)

Son blog et Ror ont été mis en cause. Ror ( en lien permanent ) à le droit de dire ce qu'il veut et de divulguer les commentaires de qui il veut. Je ne suis pas d'accord avec ce qu'il dit sur la planète truc mais c'est son avis. Je lisais les commentaires avant qu'il arrête son blog et je ne lisais que des copiés-collés de textes religieux. C'est un trip ! :)
On n'est pas obligé de lire ! Dans le même genre il y a pléthore de blogs "apocalyptiques" de toutes obédiences. Sur ces blogs on trouve certains jours de bonnes infos et d'autres jours une accumulation d'âneries. Mais, il y a une utilité à ces blogs : ils donnent du sens à la souffrance des hommes. Même si ce sens est faux, il panse les cœurs de leurs lecteurs. C'est une catharsis. Les humains lisent que demain ce sera la "vraie" fin du monde et oublient leur présent. Le temps de la lecture.
Personnellement je pense que ça fait du mal à long terme car cela n'ouvre vers aucune solution hormis la prière h24.

Or, comme le dit le kabbaliste, prier, bien sur, mais créer aussi ! Créer les conditions y compris de sa propre rédemption. Et pour ça, il faut mette les mains dans le cambouis, vivre chaque jour une lutte avec soi et le négatif du monde. Pas seulement s'enfermer dans les textes, regarder les autres, c'est un voyage, des échanges, de l'amour, la révélation ( apocalypse ) de notre humanité qui construit, qui battit son futur.
Et pour cela il faut observer le monde et ceux qui ne pensent pas comme nous et malgré tout construire demain aussi avec eux. Il nous faut construire l'amour de ce qui n'est pas comme nous.

Déconstruire notre ego c'est un chantier ! Nous y sommes tenus dans cette période violente pour ensuite pouvoir poser les pierres d'un monde uni.

Maintenant le salut de tous viendra de notre unicité. La division, comme la peur nous détruiront davantage que toutes autres bombes ou manque.

Nos maîtres nous divisent par races, par couleurs, par religions, par comptes en banque, par âges, par pays et nous laissent dans l'ignorance de l'essentiel que nous subodorons afin que nous nous entretuions.

Faisons nous un peu confiance ! Diantre ! Nous sommes des humains !