lundi 27 juillet 2015

Maux-tus !

Le 18 juin dernier, le Sénat a ajouté à la loi française un 21e critère de discrimination, qui reste à voter à l'Assemblée nationale : la stigmatisation anti-pauvre.


 On ne parle pas ici des difficultés quotidiennes vécues par les plus démunis (fins de mois ric-rac, logements dégradés, absence de vacances…), mais bien de pratiques ou de propos volontairement blessants à leur encontre. Une "double peine" en quelque sorte




Nous ne dirons plus "cette femme fait les poubelles" mais "cette dame fait son marché".

Et ça, croyez moi , c'est le vice absolu ! Cessant de nommer les choses, elles n'ont plus de sens et disparaissent.

Je propose de rayer "souffrance" du dictionnaire. Il ne restera que les cris.... De joie !