samedi 20 juin 2015

Vénus, Jupiter et la Lune dessinent un triangle isocèle !

Du vendredi 19 au dimanche 21 juin au crépuscule, une heure et demie après le départ du Soleil, la Lune adresse un salut à Vénus et à Jupiter

Elle ne s’approche guère, 8 degrés de Vénus le 19 et 5 degrés de Jupiter le 20, mais son arrivée nous signale l’imminence de la rencontre extrêmement serrée entre les deux planètes que nous attendons depuis des semaines. De plus, au fil des longs crépuscules solsticiaux, l’intensité de la lumière cendrée et l’éclat puissant des planètes donnent une présence exceptionnelle à ce spectacle naturel. Le vendredi 19, le mince croissant lunaire est très bas sur l’horizon ouest-nord-ouest et il peut aisément se cacher derrière un relief ou un bâtiment. Les soirs suivants, Séléné prend de la hauteur et son repérage ne devrait vous poser aucun problème. Le samedi 20, Vénus, Jupiter et la Lune dessinent un vaste triangle isocèle et, le dimanche 21, ces trois astres sont pratiquement alignés, avec un écart de 18 degrés entre Vénus et notre satellite. À partir de cette fin de semaine, Vénus et Jupiter sont visibles dans le même champ de jumelles : suivez leur rapprochement soir après soir !


Notre ciel en juin 2015 ! C'est d'une grande beauté !






Source vidéo




Du vendredi 19 au dimanche 21 juin 2015 au crépuscule, une heure et demie après le coucher du Soleil, l’arc lumineux de la jeune Lune croise Vénus et Jupiter. Les deux planètes sont bien visibles à plus de 10 degrés de hauteur au-dessus de l’horizon ouest-nord-ouest et la lumière cendrée fait luire la portion nocturne du globe sélène.


Du lundi 22 au mardi 30 juin 2015, au crépuscule, suivez le rapprochement apparent de Vénus et de Jupiter, qui passe de 4,8 degrés à 0,4 degré d’écart. Cette « planète double » particulièrement spectaculaire est bien visible à l’œil nu au-dessus de l’horizon ouest-nord-ouest.



Durant la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juin 2015, suivez le rapprochement apparent de la Lune gibbeuse croissante et de Saturne. À l’orée de l’aube, la planète aux anneaux est à moins de 1 degré du limbe austral de Séléné ; les deux astres sont alors à l’aplomb de l’horizon ouest-sud-ouest.


Magnifique ! 


(Peut être quelques tremblements de terre....)