jeudi 18 juin 2015

Les migrants refusent net les hébergement pour SDF

Je vous le dis : " ça va mal tourner !" 

Après avoir viré les SDF du centre d'hébergement de Nanterre pour attribuer les places aux migrants, une nouvelle avanie : les migrants jugent ces hébergements non conformes à leurs attentes !

Un jeune Guinéen de 22 ans n'est finalement resté qu'une nuit au centre d'hébergement et d'assistance aux personnes sans abri (Chapsa) de Nanterre (Hauts-de-Seine). Joint par téléphone mardi 16 juin, il explique pourquoi. 

"Vraiment, c'était dégueulasse, on ne pouvait pas rester là-bas, on a dormi avec des clochards et des SDF, assure-t-il. Vous ne pouvez pas nous mélanger avec ces gens-là.

D'autres migrants décrivent en effet un centre dans "un état déplorable, très sale"Libération rappelle toutefois qu'il a été rénové en janvier 2015.

On croyait qu’ils allaient nous envoyer dans des hôtels ou des centres spécialisés pour les immigrés", dit-il. "Il n'y avait même pas de nourriture là-bas", poursuit le jeune homme, qui rappelle également que tous les occupants de ce type de centres doivent quitter les lieux pendant la journée.

Vendredi matin, Mamadou et ses camarades ont donc préféré retourner à Paris, pour rejoindre le nouveau campement des jardins d'Eole (18° arrondissement), où se sont installés quelques migrants oubliés par la préfecture la veille. "Même si nous sommes dehors, je préfère rester là que dans le centre", explique le jeune demandeur d'asile, qui dit avoir quitté la Guinée-Conakry pour des raisons politiques.


Traduction Wendy : " je veux rester à Paris".



Pour les aider sont venus s'agréger des "anarchistes" me dit Metro news .

Autrement dit des personnes affiliées à aucun mouvement politique ou associatif , un genre de 


"Zadistes migrationnels".

L'été va être sympa ! Animé...





Les jardins d'Éole, que j'aime bien. ...