vendredi 19 juin 2015

"Asile", un si joli mot ?


Je reçois un mail que je vous donne à lire : 


"Salut à toi !
De retour dans la civilisation...
Une info en exclusivité pour toi.
J'ai un collègue qui bosse à l hôpital de Nanterre...
Il m'a dit qu'ils sont en train là bas de vider et rénover un bâtiment juste à côté pour accueillir 300 migrants qui auraient exigé d'avoir des repas hallal ce qui représenterait dix euros par jour et par personne (juste pour le repas.)

Bisous à bientôt..."


Accueillir des migrants c'est bien, c'est humain, c'est généreux, c'est normal, c'est ce qu'il faut faire, c'est super, c'est cool, c'est chrétien, c'est républicain, c'est social-démocrate, c'est de gauche, c'est d'extrême gauche, c'est vegan, c'est la fête, c'est top, c'est glop et toussa...

Mais :

1) on fait autant pour les SDF ?
2) on fait autant pour les vieux dans leurs mouroirs à vieux ?
3) on fait autant pour les enfants handicapés ?
4) on fait autant pour les handicapés ?
5) on fait autant pour les familles mono parentales sans travail, ni pension alimentaire ?
6) on fait autant pour les demandeurs d'emploi ?

Spécial "Big Up" aux assos et à leurs "permanents" qui s'investissent à donffff dans le remplissage des papiers et la collecte de nourriture ! 

Spécial "Big Big Up" à ces accueillants généreux, avec le fric de tous les français, qui font monter l'expression des haines et le rejet de l'autre !

"L'enfer est pavé de bonnes intentions". 

Notre gouvernement s'il est vrai qu'il rénove l'hôpital de Nanterre pour accueillir des migrants dans les conditions sus-dites a du passer des accords genre "quotas" avec les instances européennes ! Mais à omis de nous en faire part.

Par contre j'aimerais relever un "détail" et nous savons ce qui se cache dans les détails :

Nanterre redevient l'Asile ! Notons-le ! Ce n'est PAS anodin ! Et ça préfigure un genre d'accueil bien particulier...

Ceux qui pensent qu'avoir détruit l'asile de Nanterre fut une bonne chose, se trompent.
Nanterre restait ouvert jour et nuit, chaque jour, été comme hiver.
Nanterre était la certitude de manger et de recevoir des soins, une douche et un lit ! 
C'était "le bout de la route". Mais personne ne dormait dehors. Et tout le monde était soigné gratuitement.
je ne dis pas que c'était super drôle et sympa mais quand je vois les gens sur des cartons tous les 30 mètres je suis persuadée qu'ils préféreraient l'Asile de Nanterre à ce bout de trottoir.

Pourquoi avoir détruit la "Maison" de Nanterre ? Parce que c'était pas "bien". Version officielle.

Parce que il n'y avait pas autant de gens dehors que maintenant. Parce que les vieux sans retraite aucune et en déchéance ont disparu peu à peu pendant une dizaine d'années ( pour réapparaître ensuite). Parce que les équipes de Nanterre étaient formées, que c'était une ville dans la ville et que cette ville coûtait cher en salaires et en entretien.

On accueillait les prostituées de passage, les vieux, les "clochards". Le mot SDF est venu ensuite, comme une réminiscence de Céline. Je pèse mes mots.....

Nanterre c'était la frayeur du petit bourgeois et la sécurité du miséreux.

Le tout dans un environnement concentrationnaire voir carcéral.

J'espère que vous le suivez je ne suis pas très claire, peut être....

Les murs protègent. Ceux de l'extérieur ou ceux de l'intérieur ?

-------
Et parce que j'aime bien la logique :

Peut être comptent-ils envoyer tous les français en stage de "aimons nous les uns les autres" à ...."Charenton"...?

La question méritait d'être posée ! 

;)
------------------------------------
Asile, définition :
  • Lieu où l'on peut se réfugier pour être à l'abri d'un danger, d'un besoin, etc. ; refuge, retraite : Trouver asile chez quelqu'un.
  • Établissement qui était destiné à des indigents, des handicapés ou des vieillards.
Pour ceux qui ne le sauraient pas on appelait les premiers "jardins d'enfants" des asiles .

La fonction asilaire de Nanterre


La "Maison" de Nanterre.... 



Hôpital psychiatrique de Charenton de face.

Les bâtiments sont d'une architecture majestueuse et remarquable ! De toute beauté !

L'établissement n'est pas celui d'origine qui fut créé en même temps que l'hôpital Saint Louis à Paris.
C'est donc historiquement un des tous premier "asiles pour les fous" ( mot que l'on emploie plus).

L'hôpital actuellement est une succession de "services fermés", à ma connaissance.  ( sous réserve ).