mercredi 22 avril 2015

Manipulation très bien, pas chère !

De la haine et de la peur.

Voilà notre pain quotidien. La population française ( voir mondiale) est en train de se diviser par groupes religieux et ethniques plutôt que de se diviser par classes sociales.

Or, la division par religions se fait sur la base de la foi et non sur la raison. On peut plus facilement se convertir qu'augmenter le montant des euros perçus à la fin du mois.

C'est l'aboutissement de l'ignorance. La religion est un choix personnel et individuel contrairement au niveau des salaires ou à l'âge du départ à la retraite qui sont des décisions d'état en direction du collectif.

Lutter pour ou contre une religion ne veut rien dire à la différence de luter pour ou contre une loi ou une décision administrative.

Pourquoi tu n'aimes pas les juifs ou les chrétiens ou les musulmans ? Il n'y a aucune raison objective et quantifiable. C'est un sentiment, une réaction épidémique. Jamais il ne sera possible de stigmatiser une religion avec des chiffres et des arguments circonstanciés.

La religion choisie individuellement est un acte de foi. La foi ne peut se discuter. On a le droit de croire ce qu'on veut.

Et chaque religion a historiquement ou présentement du sang sur les mains ce qui les rend toutes égales quant aux critiques.

Religion, religion, religion me martèle des le matin BFMTV.

Ça y est, nous sommes enfermés dans un monde religieux. C'est fort ! C'est nul, c'est inutile, ça ne mène à rien si ce n'est qu'aux lois répressives ou dans le pire des cas aux guerres civiles.

"Les brigades rouges" s'attaquaient aux patrons.

"Les islamistes" s'attaquent au peuple.

Vous voyez le glissement ? Depuis le mois de juillet j'attends et je dis " quand le khalife donnera l'ordre de couper les tête, convertissez vous". Évidement cela est dit en terme de boutade.

Mais il s'avère que naissent les "loups solitaires", les gars qui décapitent à coups de machette.

Ceux qui pensent que "le blanc-catho" est "un sympathique guignol" ont tort. Lui aussi peut avoir des réactions, comment dire... Exaltées....!

La frustration ne vient pas des religions, elle vient du montant trop petit des salaires ou de l'absence totale de travail.

La frustration nait de l'exclusion du système. Le système ne donnera rien et il met en place les moyens de nos auto-éradications.

Nous sommes tous le bouc émissaire des autres. Tous en danger par la bêtise du voisin.

Plutôt que de faire front sur ce que nous pouvons changer, le niveau de vie, nous nous entretuons sur quelque chose qui n'existe que dans nos cœurs, la foi et qui reste inquantifiable  par principe.

C'est la faute du système si maintenant le niveau d'analphabétisme est à son comble.

Quand j'entends la sœur du "terroriste soupçonné" je me demande qu'elle langue elle parle. Pas le français, c'est clair !

Mais ce n'est pas la faute du système si nous choisissons la division plutôt que l'unité.

La division des peuples est orchestrée au bénéfice du Kapital. Comme d'habitude.

Le lumpen prolétariat ira à la mese, à la synagogue ou à la mosquée.

Tout fier !

Abruti !