vendredi 17 avril 2015

L'Emploi dépend des recettes fiscales

Le public représente plus d’un emploi sur quatre dans 37 départements


Comme l’a montré AlterEcoPlus hier, les principaux pourvoyeurs d’emploi à l’échelon départemental sont publics.

 Il s’agit des hôpitaux, des conseils généraux – qui deviendront après le scrutin des conseils départementaux –, ou des autres collectivités territoriales. Et encore, ce classement qui recense les établissements implantés localement ne prend pas en compte les gros employeurs nationaux que sont l’Education nationale, la gendarmerie, la police, etc., eux aussi publics.

(Note de Wendy : donc ce serait 1/3 emploi qui dépendrait des recettes fiscales ?)

Click une carte interactive de l’emploi public total par département.

Effet boule neige à éviter :

Certains de ces territoires cumulent un fort taux d’emploi public et un niveau de chômage plus élevé que la moyenne. C’est le cas des Pyrénées-Orientales, où les cinq plus gros employeurs sont publics et où, plus généralement, une personne sur quatre travaille pour la fonction publique. En 2014, le taux de chômage y dépassait les 15 %. Une baisse de la masse salariale publique ou la fermeture d’établissements publics dans ce département aurait des conséquences non négligeables pour l’emploi. Sans même compter l’effet domino pour les PME qui perdraient leurs gros clients et des consommateurs…


----- pour la paix sociale il faut payer ses impôts et participer à l'effort national de lutte contre le chômage.

Go ! 

7 commentaires:

  1. MODULO !

    Salaries dans le privé trois en dessous du seuil de pauvreté, en travaillant.
    salaires dans le public, Nettement au dessus du seuil de pauvreté.

    La fonction tri partite de la Société: LES CHEFS, LES FONCTIONNAIRES, la maaasse.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  2. erratum salaires dans le Privé 3 fois en dessous du seuil de pauvreté, cf B.I.T. ou Bureau International du Travail, officine "secrète" mais officielle (comment font ils cela???) de l O.N.U.
    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. déjà faire payer les plus fortunés un impôt en adéquation avec leurs revenus!!

    http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2015/03/30/les-fondateurs-d-auchan-une-famille-tres-discrete_4605572_1655027.html

    RépondreSupprimer
  4. révolution des mœurs, décolonisation, immigration massive, création de l’Europe puis mondialisme, recours à l’agriculture productiviste, apparition de la société de consommation, financiarisation à outrance rendue possible par l’informatique, apparition de l’informatique suivie de la société technologique avec internet. Difficile de croire qu’une telle accélération soit naturelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Révolution des moeurs, je dirai promotion de la veûlerie et justification de la délation systématique. Glissement sémantique voulu par une dialectique, qui assurerait LA SPOLIATION FINALE.
      NOUS Y SOMMES.

      Vos vies et vos corps, ne vous appartiennent PAS...

      Alors?
      Se plaindre ne servant de rien.

      Reconnaitre ses problemes, voir les soucis, y remédier.

      L état providence, oui, pas pour les peuples, et non!

      ORTHO

      Supprimer
  5. non je ne recherche plus de taf! plus rien à battre maintenant!...faut que je tienne jusqu'au bout....si Dieu le veut....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il a tenu des doctrines erronées et contraires à la Foi, et il a mené une vie totalement immorale, et ce – jusqu’à la fin, puisqu’il a demandé à étre incinéré!

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.