lundi 27 avril 2015

Le Méthane, ennemi invisible et dévastateur

Gaz sans couleur se composant de molécules de quatre atomes d'hydrogène et d'un atome de carbone. Le méthane est le constituant principal du gaz naturel, combustible d'origine fossile. Il est libérés dans l'atmosphère quand la matière organique se décompose dans des environnements avec de faibles niveaux d'oxygène. Il contribue fortement à l'effet de serre tandis que sa durée de vie dans l'atmosphère est de l'ordre de la décennie.  Source


Des milliards de milliards de végétaux et d’organismes vivants ont été piégés par la glace pendant des dizaines de milliers d’années dans le sol gelé, le permafrost (ou pergélisol en français), comme le note le journaliste Justin Gillis dans le  New York Times du 16 décembre 2011. Or, avec le réchauffement climatique en cours, ce carbone «fossile» pourrait se transformer en gaz carbonique et en méthane sous l’action de bactéries et de microbes…
Un second «effet Kiss Cool» pouvant provoquer une sorte de réaction en chaîne: le CO2 réchauffe assez l’atmosphère, la terre et les mers, pour que des bulles de méthane soient libérées dans l’atmosphère; ces bulles accélèrent encore le réchauffement; cette chaleur provoque l’émission de toujours plus de méthane, etc….  Source

Des scientifiques russes ont relevé dans le trou une concentration en gaz méthane un million de fois plus importante que dans un volume d'air normal.


En tout cas jusqu'à présent. Car l'équipe russe envoyée sur place estime, au vu des données engrangées, que la formation de ces "cratères surprises" est liée à une brusque libération de méthane.
Nature rapporte en effet que l'équipe d'Andrei Plekhnov (du centre russe de recherches arctiques) a mesuré au fond d'un cratère de 30 mètres de largeur une étonnante concentration de méthane : jusqu'à 9,6%, alors que ce gaz explosif n'est contenu qu'à hauteur de 0,000179 % dans un volume d'air normal.  Source
Méthane et "feux mystérieux" proches d'une usine d'extraction de gaz naturel en Chine. Peu mystérieux, donc ! Source

Méthane et incendies catastrophiques en Sibérie. La Sibérie en Feu ! Click source


Cela fait une semaine que la Russie se bat contre des incendies qui dévorent  la Sibérie. 34 morts, 
plus de 7500 habitants touchés, 70 000 habitations concernées, 101 000 hectares de feu. Un enfer
La superficie totale de l'incendie a atteint 101 000 hectares. Dans les régions de Transbaïkalie, de Krasnoïarsk, de Khakassie, de Bouriatie, de Tyva et d'Irkoutsk, les incendies ont été liquidés. Actuellement, ont pris part à la lutte contre le feu, selon V. Puchkov, en charge du département de 
lutte contre les accidents naturels, 13 800 personnes, 3000 véhicules et 20 avions. 

Source graphiques








Source






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.