dimanche 26 avril 2015

Dans la fumée

Deux violentes éruptions du volcan chilien Calbuco, mercredi et jeudi, après des décennies de demi-sommeil, ont provoqué l'évacuation de 5.000 personnes. Dans le nuage de cendres, certains habitants ont cru déceler «un message de Dieu».

Source

C'est sur.... !


Je comprends...

"Le Colosse" qui n'est pas de Goya et qui fait partie d'une collection privée....:




19 commentaires:

  1. bonjour

    je dirai plutôt que se sont les anges déchus qui avaient été enchainés pour 70 générations qui reviennent, ceux dont les dirigeant de ce monde et les scientifique font appel pour leur technologie destructrices …


    Il est écrit : " Le Seigneur dit ensuite à Michael : Va et annonce le châtiment qui attend Samyaza et tous ceux qui ont participé à ces crimes, qui se sont unis à des femmes, qui se sont souillés par toutes sortes d’impureté. Et quand leurs fils seront exterminés, quand ils auront vu la ruine de ce qu’ils ont de plus cher au monde, enchaîne-les sous la terre, pour soixante-dix générations, jusqu’au jour de jugement, et de la consommation universelle ; et l’effet de ce jugement sera pour eux éternel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les technologies ils fait des calculs et des techniques.

      Pour diriger le monde il faut la Terre et la finance.

      Et l'un n'est pas forcément compatible avec l'autre....

      Supprimer
    2. bjr Wendy ...sache qu'il dirige aussi en pensée les incrédules et pas seulement ceux qui sont a la tête de la science etc ...

      Les masses ont été éduquées à appeler les anges déchus du chapitre six de la Genèse par un autre nom, les « extraterrestres. » Ces soi-disant « extraterrestres » se sont impliqués dans les efforts de l’humanité depuis ses débuts. Ils ne viennent pas d’une autre planète, ce sont plutôt des êtres interdimensionnels.

      « Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants: ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité. » – Genèse 6:4

      Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. – Genèse 6:1-2

      Ces ‘Fils de Dieu’ (Ben Elohim ou anges déchus) étaient connus sous le nom d’Observateurs. Le titre ‘Observateur’ veut simplement dire ‘quelqu’un qui observe’, ‘celui qui observe’, ‘celui qui est éveillé’ et ‘ceux qui ne dorment jamais’. Ces titres reflètent une relation unique entre les Observateurs et la race humaine depuis la nuit des temps.

      La tâche divine de guider la race humaine fut directement confiée à ces entités angéliques. Leur travail consiste à observer l’espèce humaine et à prendre note de ses progrès. Cependant, Dieu leur a strictement interdit d’être sexuellement actifs avec les humains ou de leur enseigner quoi que ce soit. Tragiquement, certains d’entre eux, décidèrent d’aller à l’encontre de la prérogative divine et sont désormais connus sous le nom de « Anges Déchus Observateurs. »

      La majorité de cette information repose sur ces mystérieux observateurs déchus et leurs activités découlent du livre d’Hénoch appartenant aux Apocryphes. Mais qui est Hénoch? D’après la Bible, Hénoch était un homme qui marcha avec Dieu 300 ans (Gen. 5:22). Hénoch vécut avant le déluge de Noé et n’est pas resté silencieux quant au cataclysme imminent dû à la corruption partout dans son sillage. L’Épître de Jude a prophétisé l’arrivée du malin sur Terre:

      Supprimer
    3. C’est aussi pour eux qu’Hénoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies. – Jude 1:14-15

      Hénoch était un homme qui avait la foi, qui faisait confiance et qui obéissait à Dieu. Rien que grâce à cela il ne vit jamais la mort, car Dieu l’emporta avec lui…

      Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. – Genèse 5:24

      C’était au cours de la vie d’Hénoch et de Noé que les Anges Déchus Observateurs enseignèrent, eurent des relations sexuelles et corrompirent les hommes à la surface de la Terre.

      D’après le livre d’Hénoch, deux cent de ces ‘anges déchus’ tombèrent du sommet du Mont Hermon au royaume céleste car étaient tellement frappés par la beauté des humaines qu’ils prirent forme humaine et eurent des relations sexuelles avec elles. En raison de ce péché, une race de créatures mi-ange, mi-homme, naquit. (Genèse 6:4) Une progéniture si démoniaque, qu’elle dévorait la chair humaine et qu’elle représentait une race de géants, connue sous le nom des Nephilim.

      Les anges déchus prirent leurs femmes et enfants, puis leur enseignèrent de nouvelles capacités technologiques, et leur donnèrent une connaissance de la magie en plus d’une sagesse occulte.

      Azazel le chef des Nephilim enseigna aux hommes à manier des épées, des boucliers, à porter des armures et à utiliser les métaux. Il enseigna aussi aux femmes l’art de fabriquer des bijoux et de se maquiller, Shemyaza, un autre ange déchu, enseigna aux hommes l’art de jeter des sortilèges; Armaros enseigna comment se dépêtrer des sortilèges; Kokabiel enseigna l’astronomie; Chazaqiel enseigna la vérité des nuages et des cieux; Shamsiel s’occupa du soleil; Sariel des parcours lunaires; Penemuel enseigna aux hommes l’art de l’écriture et de la lecture; et Kashdejan enseigna l’analyse de maladies et la science de la médecine.

      En raison de toute cette corruption, Dieu a provoqué un déluge sur Terre et prévint Noé du danger imminent. Tous les enfants des Nephilim périrent dans cette catastrophe. Selon le Livre d’Hénoch les 200 anges déchus observateurs furent emprisonnés pendant 70 générations.

      Supprimer
  2. Quand les enfants des hommes se furent multipliés dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent élégantes et belles. Et lorsque les anges, les enfants des cieux, les eurent vues, ils en devinrent amoureux ; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles.. Alors Samyaza, leur chef, leur dit : je crains bien que vous ne puissiez accomplir votre dessein.Et que je supporte seul la peine de votre crime. Mais ils lui répondirent : nous vous le jurons. Et nous nous lions tous par de mutuelles exécrations ; nous ne changeront rien à notre dessein, nous exécuterons ce que nous avons résolu. En effet ils jurèrent et se lièrent entre eux par de mutuelles exécrations. Ils étaient au nombre de deux cents, qui descendirent sur Aradis, lieux situé près du mont Armon. Cette montagne avait été appelée Armon, parce que c’est là qu’ils avaient juré et s’étaient liés par des mutuelles exécrations. Voici le nom de leurs chefs : Samyaza, leur chef, Urakabarameel, Akibeel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Sarakmyal, Asael, Armers, Batraal, Anane, Zavebe, Samsaveel, Ertael, Turel, Yomyael, Arazeal. Tel furent les chefs de ces deux cents anges ; et le reste étaient tous avec eux. Et ils se choisirent chacun une femme, et ils s’en approchèrent, et ils cohabitèrent avec elles ; et ils leur enseignèrent la sorcellerie, les enchantements, et les propriétés des racines et des arbres. Et ces femmes conçurent et elles enfantèrent des géants Dont la taille avait trois cents coudées. Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir. Alors ils se tournèrent contre les hommes eux-mêmes, afin de les dévorer. Et ils commencèrent à se jeter sur les oiseaux, les bêtes, les reptiles, les poissons, pour se rassasier de leur chair et se désaltérer de leur sang. Et alors la terre réprouva les méchants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du fait que ces anges déchus ont désormais purgé leur peine, il y a eu un regain des leurs activités avec plus rebellions. Ce laps de temps de 70 de génération a expiré dans les années 1900. Ces anges déchus font à nouveau des ravages sur Terre et ont des relations sexuelles avec des femmes pour faire à nouveau naitre leur progéniture hybride.

      Ils ont de nos jours infiltré toutes les branches du gouvernement et dirigent les humains dans des lieux fermés; et bien que certains renient leur existence, on retrouve leur symbolisme partout et leur nom est très populaire de nos jours. On ne les appelles plus les « anges déchus ». Mais ils se dissimulent parmi les puissants de ce monde et sont connus sous le nom des Illuminati!

      On retrouve aussi ces êtres malfamés dans le livre de l’Apocalypse:

      Supprimer
  3. Azazyel enseigna encore aux hommes à faire des épées, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs ; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l’usage de la peinture, l’art de se peindre les sourcils, d’employer les pierres précieuses, et toute espèce de teintures, de sorte que le monde fut corrompu.L’impiété s’accrut ; la fornication se multiplia, les créatures transgressèrent et corrompirent toutes leurs voies.Amazarak enseigna tous les sortilèges, tous les enchantements et les propriétés de racines.Armers enseigna l’art de résoudre les sortilèges. Barkayal enseigna l’art d’observer les étoiles. Akibeel enseigna les signes.Tamiel enseigna l’astronomie. Et Asaradel enseigna les mouvements de la lune. Et les hommes sur le point de périr élevèrent leurs voix, et leurs voix montèrent jusqu’au ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant. Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte! Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Armageddon. – Apocalypse 16:12-16

      Dans ce chapitre, la Bible raconte que trois esprits maléfiques qui ressemblaient à des grenouilles, avaient pour ambition non seulement de décevoir les rois mais la planète entière. Veuillez noter que ces êtres ne sont pas des grenouilles, mais qu’ils leur ressemblent. Ce sont des créatures amphibiennes ou reptiliennes en apparence.

      Supprimer
    2. J'ai tout lu.
      Mais c'est très symbolique aussi. Les faits bruts ne sont révélés qu'après étude des textes ou alors ils faut les prendre au pied de la lettre...

      Ceci dit je trouve qu'on ne parle pas assez d'Enoch qui partit au paradis d'un coup d'un seul...

      C'est le seul dans son cas avec Jésus si je ne m'abuse...

      Supprimer
    3. Non il y a aussi Élie qui a été enlevé, lui et Enoch ce sont deux état d'esprit qui reviennent a la fin des temps... Elie une première fois pour la repentance avant l'arrivée de Jesus il était revenu en Jean l'immergeur "dit jean le baptiste" voix qui crie dans le désert et Jésus dit qu il revient une deuxième fois a la fin des temps avant son retour pour crier cette fois dans le désert de ce monde pour la repentance de nos fautes ...un est l'esprit de l'eau "Enoch et l'autre est l'esprit de feu "Elie" Jésus "Ieshua " a dit ;" celui qui n'est pas immergé d'eau et de feu n’étirera pas du royaume des ciels " ...lire dans le sens littéral la Parole du Créateur que ce soit la Torah , les évangile et le coran conduit a différente théologie que les religieux utilise pour dominer le peuple qui dépérit faute de connaissance... Le Créateur cherche des adorateurs en esprit et en vérité mais que veux tu l'un né de la chaire et l'autre de l'esprit a celui qui est n'est d'en bas pour s'attacher au choses d'en bas et a celui qui est né d'en haut pour s'attacher aux choses d'en Haut ... désolé je vais m’arrêter là en te conseillant de te mettre au plus vite en ordre non avec une religion quelconque mais avec ton Créateur..avant qu'il ne soit trop tard ... Shalom , Slama paix et bénédiction sur toi

      Supprimer
  4. Tu dit ;" Pour les technologies ils faut des calculs et des techniques.

    " les sous estime tu ses anges déchus?

    tu dit :" Pour diriger le monde il faut la Terre et la finance.

    " ils savent comment te mettre a genoux en enseignent aux dirigent de ce monde comme te prendre ton argent et détruire la terre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ni je les sous estime ni je les sur estime.

      Nous sommes humains avec un libre arbitre donné par le créateur.

      Nous n'avons qu'à choisir de n'écouter que la lumière en nous.

      Ce choix nous appartient et nous en sommes chacun responsable aux yeux de tous.

      Supprimer
    2. oui libre arbitre mais ne fais pas de cette liberté une occasion de chute , car il est écrit:" si Ieshua "issa ou jésus "vous affranchit , vous êtes totalement libre ,
      C'est pour la liberté que le Messie nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.



      Supprimer
    3. il est écrit :" Elohîms Allah Dieu est lumière
      1. Ce qui était dès l’entête, ce que nous avons entendu,
      ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé
      et que nos mains ont palpé du logos de la vie;
      2. la vie s’est manifestée; nous avons vu, nous attestons,
      nous vous annonçons la vie, celle de la pérennité,
      qui est vers le père et s’est manifestée à nous.
      3. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi,
      pour que vous soyez aussi en communion avec nous.
      Notre communion est avec le père et avec son fils " nota : fils en esprit" Iéshoua‘, le messie.
      4. Nous vous écrivons cela pour que notre joie soit pleine.
      5. Voici le message que nous avons entendu de lui; nous vous l’annonçons:
      Elohîms est lumière, la ténèbre n’est aucunement en lui.
      6. Si nous disons: « Nous sommes en communion avec lui »,
      tout en marchant dans la ténèbre,
      nous mentons, nous ne pratiquons pas la vérité.
      7. Si nous marchons dans la lumière comme il est lui-même dans la lumière,
      nous sommes en communion les uns avec les autres,
      et le sang de Iéshoua‘, son fils, nous purifie de toute faute.
      8. Si nous disons: « De faute, nous n’en avons pas »,
      nous nous égarons nous-mêmes, la vérité n’est pas en nous.
      9. Si nous avouons nos fautes, il est fidèle et juste
      pour éloigner de nous les fautes et nous purifier de toute injustice.
      10. Si nous disons que nous n’avons pas fauté,
      nous faisons de lui un menteur: sa parole n’est pas en nous.
      Chapitre 2.
      Nous avons un réconfort
      1. Mes petits enfants, je vous écris ceci pour que vous ne fautiez pas.
      Si quelqu’un faute, nous avons un réconfort auprès du père,
      Iéshoua‘, le messie, le juste.
      2. Il est l’absolution de nos fautes,
      non seulement les nôtres mais celles de tout l’univers.
      3. Et en ceci nous pénétrons que nous l’avons pénétré,
      si nous gardons ses misvot.
      4. Celui qui dit: « Je l’ai pénétré », et ne garde pas ses misvot
      est un menteur; la vérité n’est pas en lui.
      5. Mais celui qui garde sa parole en vérité,
      en cet homme l’amour d’Elohîms est parfait.
      En ceci nous pénétrons que nous sommes en lui.
      6. Celui qui dit demeurer en lui doit marcher comme lui-même a marché.
      7. Aimés, ce n’est pas une nouvelle misva que je vous écris,
      mais une misva ancienne, que vous avez dès l’entête.
      Cette misva ancienne, c’est la parole que vous avez entendue.
      8. Néanmoins c’est une misva nouvelle que je vous écris,
      qui était vraie pour lui comme pour vous,
      puisque la ténèbre passe et que la vraie lumière déjà brille.
      9. Celui qui dit être dans la lumière tout en haïssant son frère
      est encore dans la ténèbre.
      10. Qui aime son frère demeure dans la lumière;
      il n’est pas d’achoppement en lui.
      11. Mais qui hait son frère est dans la ténèbre et marche dans la ténèbre
      et ne sait pas où il va, parce que la ténèbre a aveuglé ses yeux.
      12. Je vous écris, petits enfants,
      parce que les fautes vous ont été remises à cause de son nom.
      13. Je vous écris, pères, parce que vous l’avez pénétré,
      celui qui est dès l’entête.
      Je vous écris, jeunes, parce que vous avez vaincu le criminel.
      14. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez pénétré le père.
      Je vous écris, pères, parce que vous l’avez pénétré,
      celui qui est dès l’entête.
      Je vous écris, jeunes, parce que vous êtes forts;
      la parole d’Elohîms demeure en vous; vous avez vaincu le criminel.

      Supprimer
    4. N’aimez pas l’univers
      15. N’aimez pas l’univers, ni ce qui est en l’univers.
      Si quelqu’un aime l’univers, l’amour du père n’est pas en lui,
      16. parce que tout ce qui est dans l’univers:
      la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, la fanfaronnade de la vie,
      ne vient pas du père, mais de l’univers.
      17. Or l’univers passe, lui et sa convoitise;
      mais qui fait le vouloir d’Elohîms demeure en pérennité.
      18. Petits enfants, c’est la dernière heure.
      Vous l’avez entendu: l’anti-messie vient.
      Déjà, même, de nombreux anti-messies ont surgi.
      Nous pénétrons donc que c’est la dernière heure.
      19. Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres.
      Oui, s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous.
      Mais il fallait manifester qu’ils ne sont pas tous des nôtres.
      20. Vous-mêmes vous avez une huile venant du consacré,
      et vous le pénétrez, tous.
      21. Je vous écris, non parce que vous ne connaissez pas la vérité,
      mais parce que vous la pénétrez,
      et parce qu’aucun mensonge n’est de la vérité.
      22. Qui est menteur, sinon celui qui nie que Iéshoua‘ est le messie ?
      Voilà l’anti-messie, celui qui nie le père et le fils.
      23. Qui nie le fils n’a pas non plus le père;
      qui atteste le fils a le père aussi.
      24. Ce que vous avez entendu dès l’entête, que cela demeure en vous !
      Si ce que vous avez entendu depuis l’entête demeure en vous,
      vous aussi, vous demeurerez dans le fils et dans le père.
      25. Voici la promesse qu’il nous a promise: la vie, celle de la pérennité.
      26. Cela, je vous l’ai écrit à propos de ceux qui vous égarent;
      27. mais vous, l’huile que vous avez reçue de lui, qu’elle demeure en vous !
      Vous n’avez nul besoin de quiconque pour vous enseigner,
      puisque son huile vous instruit en tout.
      Elle est vraie, et non pas un mensonge.
      Comme elle vous l’enseigne, demeurez en lui.
      28. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui,
      pour que nous ayons confiance quand il se manifestera,
      et que nous ne soyons pas confus, loin de lui, à son avènement.
      29. Puisque vous savez qu’il est juste,
      pénétrez que celui qui pratique aussi la justice est né de lui.
      Chapitre 3.
      Enfants d’Elohîms d'Allah Dieu
      1. Voyez de quel amour le père nous fait don,
      pour que nous soyons appelés enfants d’Elohîms; et nous le sommes !
      Pour cela l’univers ne nous a pas pénétrés,
      parce qu’il ne l’a pas pénétré.
      2. Aimés, maintenant nous sommes enfants d’Elohîms,
      mais ce que nous serons n’est pas encore apparu.
      Nous le savons: lorsqu’il apparaîtra, nous serons semblables à lui,
      parce que nous le verrons tel qu’il est.
      3. Et quiconque a cet espoir en lui se purifie, comme est pur celui-là.
      4. Quiconque fait une faute
      agit aussi sans la tora, et la faute est sans la tora.
      5. Vous le savez: celui-là s’est manifesté pour enlever les fautes,
      et la faute en lui n’est pas.
      6. Quiconque demeure en lui ne faute pas.
      Quiconque faute ne l’a pas vu, ni pénétré.
      7. Petits enfants, que nul ne vous égare:
      celui qui pratique la justice est juste, comme est juste celui-là.
      8. Qui fait la faute est du diable, parce que le diable faute dès l’entête.
      Pour cela Bèn Elohîms s’est manifesté,
      pour que soient détruites les oeuvres du diable.
      9. Quiconque naît d’Elohîms ne fait pas de faute,
      parce que sa semence demeure en lui.
      Il ne peut fauter, parce qu’il est né d’Elohîms.
      10. Les enfants d’Elohîms et les enfants du diable
      se manifestent en ceci:
      qui ne pratique pas la justice n’est pas d’Elohîms,
      ni qui n’aime pas son frère.

      Supprimer
    5. Aimons-nous
      11. Tel est le message que vous avez entendu dès l’entête:
      que nous nous aimions les uns les autres.
      12. Non comme Caïn; il était du criminel et il égorgea son frère.
      Pourquoi l’a-t-il égorgé ?
      Parce que ses oeuvres étaient criminelles, et celles de son frère justes.
      13. Ne vous étonnez pas, frères, si l’univers vous hait.
      14. Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie
      parce que nous aimons les frères.
      Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.
      15. Qui hait son frère est un tueur d’homme, et, vous le savez,
      aucun tueur d’homme n’a la vie de la pérennité qui demeure en lui.
      16. En ceci nous avons pénétré l’amour,
      parce que celui-là a donné son être pour nous aussi,
      et nous aussi, nous devons donner nos êtres pour les frères.
      17. Qui a la vie de l’univers
      voit son frère dans le besoin et lui ferme ses entrailles,
      comment l’amour d’Elohîms demeurerait-il en lui ?
      18. Petits enfants, n’aimons ni en paroles ni par la langue,
      mais en oeuvre et vérité.
      19. Par cela nous pénétrerons que nous sommes de la vérité
      et, devant lui, nous apaiserons notre coeur.
      20. Si notre coeur nous condamne,
      Elohîms est plus grand que notre coeur; il pénètre tout.
      21. Aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, ayons confiance en Elohîms.
      22. Quoi que nous lui demandions, nous le recevrons de lui,
      parce que nous gardons ses misvot et faisons ce qui lui est agréable.
      23. Et voici son commandement:
      adhérer au nom de son fils Iéshoua‘, le messie,
      et nous aimer les uns les autres
      comme il nous en a donné la misva.
      24. Celui qui garde ses commandements demeure en lui,
      et celui-ci en lui-même.
      Par là nous pénétrons qu’il demeure en nous:
      par le souffle qu’il nous a donné.

      Supprimer
    6. Faux inspirés
      1. Aimés, n’adhérez pas à tout souffle,
      mais éprouvez si les souffles sont d’Elohîms,
      car beaucoup de pseudo-inspirés sont venus dans l’univers.
      2. En ceci vous pénétrez le souffle d’Elohîms:
      tout souffle qui atteste Iéshoua‘, le messie,
      venu dans la chair, est d’Elohîms.
      3. Et tout souffle qui n’atteste pas Iéshoua‘ n’est pas d’Elohîms;
      il est de l’anti-messie, dont vous avez entendu qu’il vient
      et qu’il est déjà dans l’univers.
      4. Vous, vous êtes d’Elohîms, petits enfants; vous les avez vaincus,
      parce que celui qui est en vous
      est plus grand que celui qui est dans l’univers.
      5. Eux-mêmes sont de l’univers;
      alors ils parlent de l’univers, et l’univers les entend.
      6. Nous sommes d’Elohîms. Celui qui pénètre Elohîms nous entend;
      celui qui n’est pas d’Elohîms ne nous entend pas.
      À cela nous pénétrons le souffle de vérité et le souffle de l’erreur.
      Elohîms est amour
      7. Aimés, aimons-nous les uns les autres, parce que l’amour est d’Elohîms;
      tout être aimant est d’Elohîms et pénètre Elohîms.
      8. Ceux qui n’aiment pas ne pénètrent pas Elohîms,
      parce qu’Elohîms est amour.
      9. L’amour d’Elohîms s’est manifesté pour nous en ceci:
      Elohîms a envoyé son fils unique dans l’univers,
      afin que nous vivions par lui.
      10. L’amour est en ceci: non que nous nous ayons aimé Elohîms,
      mais lui, il nous a aimés et a envoyé son fils pour absoudre nos fautes.
      11. Aimés, si Elohîms nous a aimés ainsi,
      nous aussi, nous devons nous aimer les uns les autres.
      12. Elohîms, nul ne l’a jamais contemplé.
      Si nous nous aimons les uns les autres,
      Elohîms demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
      13. En ceci nous pénétrons que nous demeurons en lui et lui en nous,
      parce qu’il nous a donné de son souffle.
      14. Et nous, nous avons contemplé, et nous en témoignons:
      le père a envoyé le fils en sauveur de l’univers.
      15. Qui peut attester que Iéshoua‘ est le fils d’Elohîms,
      Elohîms demeure en lui, et lui en Elohîms.
      16. Et nous, nous avons pénétré l’amour,
      nous avons adhéré à l’amour qu’Elohîms a pour nous.
      Elohîms est amour. Qui demeure dans l’amour
      demeure en Elohîms; Elohîms demeure en lui.
      17. En ceci l’amour est parfait avec nous
      pour que nous ayons confiance, le jour du jugement.
      Ce qu’est celui-là, nous le sommes aussi en cet univers.
      18. La crainte n’est pas dans l’amour,
      mais l’amour parfait jette dehors la crainte,
      parce que la crainte suppose un châtiment.
      Celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.
      19. Nous, nous aimons, parce que lui, le premier, nous a aimés.
      20. Si quelqu’un dit: « J’aime Elohîms »,
      et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur.
      Oui, qui n’aime pas son frère qu’il voit
      ne peut aimer Elohîms qu’il ne voit pas.
      21. Voici, la misva, nous l’avons de lui:
      celui qui aime Elohîms aime aussi son frère.


      Supprimer
    7. Chapitre 5.
      Adhérence et témoignage
      1. Quiconque adhère à: « Iéshoua‘ est le messie » est né d’Elohîms.
      Quiconque aime l’engendreur aime aussi celui qu’il a engendré.
      2. En ceci nous pénétrons que nous aimons les enfants d’Elohîms,
      quand nous aimons Elohîms et que nous faisons ses misvot.
      3. Oui, tel est l’amour d’Elohîms: garder ses misvot.
      Et ses misvot ne sont pas pesantes,
      4. puisque tout ce qui naît d’Elohîms triomphe de l’univers.
      Et voici la victoire qui a vaincu l’univers: notre adhérence.
      5. Qui est le vainqueur de l’univers,
      sinon celui qui a adhéré à ce que Iéshoua‘ est le fils d’Elohîms ?
      6. Le voici, il est venu par l’eau et le sang, Iéshoua‘, le messie;
      non dans l’eau seulement, mais dans l’eau et dans le sang.
      Et le souffle rend témoignage, parce que le souffle est la vérité.
      7. Parce qu’il y a trois témoins:
      8. le souffle, l’eau et le sang; et les trois sont en l’unique.
      9. Si nous recevons le témoignage des hommes,
      le témoignage d’Elohîms est plus grand,
      parce que tel est le témoignage d’Elohîms:
      il a porté témoignage pour son fils.
      10. Celui qui adhère au fils d’Elohîms a le témoignage en lui-même.
      Celui qui n’adhère pas à Elohîms a fait de lui un menteur,
      parce qu’il n’a pas adhéré au témoignage d’Elohîms,
      qui a témoigné pour son fils.
      11. Et voici le témoignage:
      Elohîms nous a donné la vie de pérennité, et cette vie est en son fils.
      12. Qui a le fils a la vie; qui n’a pas le fils d’Elohîms n’a pas la vie.
      13. Je vous ai écrit ceci pour que vous le sachiez:
      vous avez la vie de pérennité,
      vous qui adhérez au nom du fils d’Elohîms.
      Il entends les demandes
      14. Et voici la certitude que nous avons en lui:
      quoi que nous lui demandions selon son vouloir, il nous entend.
      15. Et si nous savons qu’il nous entend, quoi que nous lui demandions,
      nous savons que nous avons les demandes
      que nous lui avons demandées.
      16. Si quelqu’un voit son frère fauter d’une faute qui ne conduit pas à la mort,
      qu’il demande, et il lui donnera la vie.
      Cela pour les fautes ne conduisant pas à la mort.
      Mais il est une faute qui conduit à la mort,
      ce n’est pas pour celle-là que j’ai dit d’intercéder.
      17. Toute injustice est une faute;
      mais il est une faute qui ne conduit pas à la mort.
      18. Nous savons que quiconque est né d’Elohîms ne faute pas,
      mais qui est né d’Elohîms le garde, et le criminel ne le touche pas.
      19. Nous savons que nous sommes d’Elohîms;
      mais l’univers entier nuite dans le crime.
      20. Nous savons que le fils d’Elohîms est venu.
      Il nous a donné l’intelligence de pénétrer le vrai.
      Et nous sommes dans le vrai, en son fils Iéshoua‘, le messie.
      Celui-là est le vrai Elohîms, la vie de pérennité.
      21. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

      Supprimer
    8. article 23 : bla bla bla...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.