lundi 20 avril 2015

Avenir du latex



2470 francs suisses pour une poupée en Chine.

Elle se nomme 156 qui est sa taille en cm.

«Au moins elle ne résiste pas» et surtout à force de tuer les petites filles comme en Inde et au Pakistan ....... : Difficile de trouver une femme, une vraie
«Beaucoup d'hommes jeunes ont donc du mal à trouver une femme ou à socialiser avec elles», explique le commerçant. «C'est pourquoi ils pourraient les remplacer par une poupée», selon lui. D'ailleurs, «beaucoup de jeunes hommes esseulés se sont fait des amis sur le net à travers les forums d'amateurs de poupées», qui comptent 20'000 fans, assure encore M. Zhang. «Ce genre de passe-temps, c'est mieux que rien, non ?», ajoute celui qui projette désormais de concevoir une «poupée mâle» pour les dames.
La plupart achètent ces poupées d'abord pour le sexe. Mais «ils commencent ensuite à les habiller de manières différentes et finissent par leur donner un nom comme à un humain, avec une espèce de relation sentimentale qui s'établit».


Misère sexuelle et tensions
Les grands pays, dont la population dépasse le milliard d'habitants, ont mis du temps à réaliser l'impasse démographique dans laquelle ils entraient. Maintenant que les premières générations déséquilibrées sont arrivées à l'âge du mariage, d'énormes problèmes sociaux se posent. « Dans les villages du Punjab, les autorités se plaignent des garçons qui traînent, désoeuvrés. Pour les villageois qui n'arrivent pas à marier leur fils, il n'est pas bon, pour des raisons de prestige, de devoir acheter une femme ».
En Chine, les autorités ont officiellement averti que le manque de filles créera de la délinquance, des problèmes familiaux et de société. Quand un homme, du fait de la politique de l'enfant unique, n'a ni frère, ni soeur, ni oncle, ni tante et ni femme, ni enfant, la pression sociale qui s'exerce sur lui est terrible, elle peut conduire à la dépression, au suicide. Quant aux femmes, elles risquent encore davantage d'être contraintes à des mariages forcés, ou d'être victimes de violences : femmes achetées via des entremetteurs, enlevées, ou contraintes de « servir d'épouses » à plusieurs hommes d'une même famille.  Source
Ça promet !