mardi 21 avril 2015

Âme et Territoire

Accueillir les immigrants africains à bras ouverts et partager avec eux ce que nous possédons est la seule chose à faire pour que nos âmes soient en paix.

Partager n'est pas diviser.

Comment se fait-il que ces deux verbes soient devenus synonymes ?

Humainement, la seule solution est le partage.

Je tenais à le dire.

Un humain n'est pas réductible ni à sa couleur, ni à son pays de naissance, ni à sa religion.

La seule question est : "qu'avons-nous à partager sur les territoires que nous occupons ?"

Rien, puisque nous n'avons plus rien, aucune possession individuelle ou collective suite à une concentration violente du Kapital dans 2 ou 3 mains.

Il n'empêche, peut être que le plus beau pied de nez à faire aux accapareurs serait de partager ce que nous n'avons plus avec tous ceux qui pensent que nous l'avons encore !

Illusion contre illusion, partageons le "sourire du chat".

Donnons de l'amour, ce que les humains possèdent à profusion, cette énergie illimitée.

C'est ça notre "identité". Absolument rien d'autre. Uniquement l'amour que nous donnons.

Le reste est illusoire et toujours un instrument d'asservissement.

Les âmes n'ont pas de frontières. Les humains ne sont pas des produits marchands.

Ressortons du dictionnaire le mot "dignité".

Cela suppose malgré tout que nous soyons tous persuadés d'avoir une âme.......