lundi 19 janvier 2015

Shéhérazade, reviens !

Source

Cet article est essentiel !!

Qui va me raconter la vie ? Quel récit construit imaginaire va donner un sens partagé à nos quotidiens désarticulés ?

Sans l'articulation du récit tout n'est que chaos. Comme vu ici précédemment il est essentiel aux humains d'avoir accès au récit de leurs vies sans lequel, bien évidement,  rien n'a de sens!
Source
Les humains ne lisent plus de romans. Il y a eu un pic de littérature dans les années 1990.

Depuis nous avons nos écrans. J'entends que les 5-30 ans n'ont que 500 mots de vocabulaire pour expliquer le monde !

Ils ne peuvent en aucun cas le conceptualiser. Quelques soient leurs capacités intellectuelles il n'ont pas les outils, la technologie de la langue pour pouvoir exprimer la complexité du monde !

Je ne parle même pas de la complexité des émotions ! Avec 500 mots à disposition on est en mode
 " on" ou en mode " off" !  Bien, mal, oui, non !

Ne pouvant parler on devient violent quand on est en colère ou souriant quand on est content.

D'où les fameux " Hugs"! Ne pouvant te dire ma compassion ou ma tendresse, je te fais un câlin !

Le langage appauvri c'est le royaume du corps.

Nos sociétés se sont construites sur une maîtrise parfaite du langage et de ses subtilités. Et ceci, aussi pour éradiquer les expressions corporelles !
C'est ainsi que nous avons acquis, notamment, la liberté d'expression mais aussi l'accès aux sciences.

Ce ne sont pas les calculs qui ont fait les voyages hors atmosphère ou les ordinateurs! C'est la capacité de conceptualiser et de mettre des mots sur un imaginaire. Les calculs sont le fruits d'une réflexion écrite et discutée avec des mots pas avec le langage binaire des ordinateurs !

Au début il y a le verbe dans ta tablette ! C'est ce qu'on appelle la recherche fondamentale !

Houpppsss ! On me dit que la recherche fondamentale est en difficulté, de moins en moins de chercheurs, de moins en moins de crédits !

Vous voyez maintenant à quel point tout est dans tout ????

Moins de mots, moins de récit, moins d'imaginaire, moins de projection, moins de conceptualisation, moins de recherche .... L'assurance que la société recule, que la société s'effondre, que nous plongeons dans l'obscurantisme !

Pour moi, la désaffection des romans est aussi significative de l'état de notre société que la misère sur les trottoirs.

Vidéo Fernand Raynaud " c'est mon gosse et il a le droit de s'instruire "