samedi 31 janvier 2015

Rubrique : faits divers ( supplément week end)

On vit chez les fous ! 

Un vol des plus sordides. Mercredi, en début de soirée, une femme accouche par césarienne à la maternité de l’hôpital sud de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le lendemain, elle demande aux sages-femmes si elle peut récupérer son placenta, rapporteOuest-France. Suivant la législation française, le personnel refuse. Cet organe, qui connecte l’embryon en développement à la paroi utérine de la mère pendant la grossesse, est généralement étudié pour détecter une éventuelle maladie de l’enfant, puis détruit. La mère insiste, les sages-femmes acceptent finalement de lui montrer «à des fins pédagogiques».

Manger son placenta

«Cela arrive qu’on le présente à des mamans, pour expliquer ce que c’est, à quoi il a servi», indique l’hôpital au quotidien. Le personnel présente le tissu biologique à la femme et son compagnon. Soudain, l’homme s’empare de la boîte contenant l’organe et s’enfuit avec son épouse en courant. La jeune mère, fatiguée, abandonne finalement la course et regagne sa chambre. Son mari est lui rattrapé à l’extérieur de l’établissement par une patrouille de police. Mais les agents s’aperçoivent qu'il n’a plus le placenta sur lui: un complice l'attendait probablement dehors.
Le CHU a décidé de ne pas porter plainte après cet étrange vol. Pour le comprendre, le quotidien rappelle cette tendance venue des Etats Unis: manger son placenta. Des mères, dont des célébrités, comme Kim Kardashian, disent publiquement avoir mangé cet organe après leur accouchement. L’objectif de la «placentophagie»? Ce tissu biologique serait riche en vitamines, cellules-souches, et hormones, et permettrait de lutter contre la dépression postnatale. Beurk.

14 commentaires:

  1. En même temps, son placenta c'est le sien qui fait partie de son corps non ?
    En quoi n'a t'on pas droit à garder une partie de son corps et d'en faire ce qu'on veut. Dans beaucoup de pays le placenta doit impérativement être enterré dans la terre par exemple et non vendu pour fabriquer des cosmétiques du coca et autres utilisations délirantes. vevave

    RépondreSupprimer
  2. de nombreux animaux font cela y compris de herbivores ...

    RépondreSupprimer
  3. Exact, c'est bien SON placenta, non?

    RépondreSupprimer
  4. Chacun est libre de son corps, faut mieux manger son placenta que les animaux bien evidemment! France de merde!

    RépondreSupprimer
  5. mdr la logistique qu'il a fallut pour volait son propre placenta .un monde triste et comique .

    RépondreSupprimer
  6. rigolo quand même cette religion moderne du relativisme a tous va qu'on peut lire dans les comm

    du genre c'est son placenta elle a qua la mangeait après tous c'est son corps

    donc on peut dire c'est sa bitte donc il peut la mangeait après tous c'est son corps hein, du cout un malade japonais a bouffé sa bitte et en a fait profitait les autres et personne n'a rien fait pour l'en empêchait .

    l'homme n'est pas un bette primaire guidé par ces instincts sinon une femme ressentirais le besoin de dévoré son placenta crue tous juste sortie de son ventre .

    cautionné une forme d'auto cannibalisme sous prétexte que les chattes le fonts me parait pas être un bonne argument .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "elle n'a qu'a le manger" ...

      Y en a trop, j’arrête ici.

      BAAARMAAANN .... A boire ... VIIITE !!

      Supprimer
    2. bandit petit fillou tes un vrai petit malin hein ? :)

      Supprimer
  7. Je constate avec émoi que l'age moyen de la population de ce blog est en baisse; belle utilisation du correcteur d'orthographe et beaux raisonnements de fond. On a de quoi loler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. loler y a que ça qui compte enfaite, et puisque tu est la pour relever le niveaux ;)

      Supprimer
  8. comme vous dites, à chacune son placenta, mais de là à le manger ?? pour récupérer des cellules souches par contre pourquoi pas...zebu

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.