mercredi 30 juillet 2014

le coup d’envoi de "la transition énergétique"

source et plus

La rénovation de 20 millions de logements mal isolés est en jeu. Pour relever ce défi, le gouvernement, qui se donne pour but la rénovation de 500.000 logements par an, table entre autres sur la mise en place, dès le 1er septembre, d’un crédit d’impôt de 30 % de la dépense accordé aux particuliers. Les régions pourront aussi leur avancer une partie des dépenses à engager. La mesure s’annonce coûteuse et prête à interrogation sur son financement, le coût total de la future loi étant estimé à environ 10 milliards d’euros par Ségolène Royal.
sur l’épineux dossier du nucléaire, l’objectif reste bien d’en ramener la part de 75 % à 50 % en 2025 dans le mix électrique. Mais le projet prévoit de laisser la main à EDF et le cas de la centrale alsacienne de Fessenheim, qui doit fermer d’ici à 2017, n’est pas abordé dans le projet de loi. En revanche, le principe d’un plafonnement de la puissance du parc à son niveau actuel (63,2 gigawatts) y est retenu. Une sorte de cran d’arrêt qui impliquera de fait des fermetures de réacteurs pour compenser l’entrée en service­ de l’EPR de Flamanville en 2016.
10 milliards. des contribuables "à sec" qui avanceront les sommes. 
mouhaiai... allez ! debout !  "on y croit-on y croit" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.