jeudi 24 juillet 2014

ce n'est pas le problème

la prochaine couverture du Time.
source et article seconde illustration.

 je pense que tout le monde a compris que Vladimir n'était pas un souci. pour personne !

mais ça détourne l'attention des corps de chrétiens calcinés en Irak et du drapeau noir d'ISIS flottant sur les manifestations "pour la paix" à Paris et ailleurs.





2 commentaires:

  1. ce n'est pas le problème c'est un des problèmes, l'état islamique est une énième émanations des services secrets us israéliens pour la balkanisation du moyen orient d’ailleurs l'ei brûle le drapeaux palestinien.
    quand a poutine ils lui ont collais cette avions sur le dos sans aucune preuve ,mais qu'importe la Russie et coupable ont sait a quoi s'attendre .

    RépondreSupprimer
  2. Recollage pour que tout le monde y comprenne bien l'imposture:

    Les savants musulmans les plus éminents, même ceux assez dupes pour soutenir les « rebelles syriens », ont unanimement répudié le califat boiteux de Baghdadi. Yusuf al-Qaradawi, le savant et consultant le plus médiatique qui soutienne les rebelles syriens, a rejeté avec dédain l’affirmation de Baghdadi. Rachid Ghannouchi, le leader du parti Al-Nahda en Tunisie, a qualifié l’autopromotion de Baghdadi d’ »effrontée », « trompeuse » et « ridicule ». Le groupe le plus important travaillant actuellement à la restauration du califat, Hizb-ut-Tahrir, a déclaré que la proclamation de Baghdadi déformait la définition-même de ce que doit être un califat.

    Même Assem Barqawi, le porte-parole d’al-Nusra, une branche d’al-Qaïda, autrefois alliée de l’EIIL dans la guerre syrienne, a rejeté avec mépris la prétention d’al-Baghdadi et critiqué lourdement l’EIIL pour sa brutalité.

    En résumé, al-Baghdadi et l’EIIL ne bénéficient d’aucun soutien parmi les musulmans. Ils répugnent même leurs camarades ultra-salafistes, wahhabites et takfiris.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.