mardi 25 mars 2014

population impossible



Les ressources en eau menacées par le poids de la demande énergétique

Alors que les pays émergents voient leur demande énergétique exploser, l’ONU s’inquiète dans son rapport « Eau et Energie » 2014.

En effet, pour produire de l’énergie, 600 milliards de mètres cubes d’ « or bleu » sont utilisés chaque année. L’ONU met en garde le monde entier contre le risque d’épuisement des ressources, qui s’accroît en raison d’une forte croissance démographique, principalement dans les pays émergents. 
Les chiffres sont assez affolants. Plus de 1,3 milliards de personnes sur Terre ne sont pas connectées au réseau électrique. L’ONU souligne que 20% des aquifères (roche ou formation géologique, suffisamment poreuse pour stocker de l’eau) de la planète sont surexploités et pourrait ainsi disparaître dans les prochaines années.
« La demande en eau douce et en énergie va continuer à augmenter au cours des prochaines décennies pour répondre aux besoins de populations et d’économies en croissance, des changements de mode de vie et de consommation, amplifiant ainsi grandement les pressions existantes sur les ressources naturelles limitées et les écosystèmes« , peut-on lire dans le rapport de l’ONU, présenté le 19 mars à Tokyo.
« Il est à craindre que la réponse aux défis énergétiques se fasse au détriment des ressources en eau .
 90% de la production d’énergie dans le monde consomme de l’eau en quantité importanteLes centrales thermiques et les centrales nucléaires ont besoin d’eau pour assurer leur refroidissement même si cette eau est ensuite rejetée dans le milieu naturel où elle a été prélevée. L’extraction des matières fossiles demande également beaucoup d’eau. De plus la culture des biocarburants, menée à grande échelle depuis le début des années 2000, est très consommatrice de cette ressource. On peut aussi citer l’exploitation du gaz de schiste, qui requiert de grandes quantités d’eau et fait peser d’importants risques de contamination des nappes phréatiques.
l’énergie est responsable de 15% de la consommation mondiale d’eau, et cette part est amenée à croître dans les prochaines décennies. Ces modes de production énergétique concurrencent souvent un autre secteur qui consomme 70% des prélèvements mondiaux en eau : l’agriculture. La demande en eau du secteur agricole va continuer d’augmenter d’ici 2050, pour faire face aux 2 milliards de nouvelles bouches à nourrir. source

il y aurait moins de problèmes si nous n'étions que 500 millions.
en résumé, c'est juste ça. l'ONU exprime la quadrature du cercle, le "remède" est simple.