samedi 29 mars 2014

la Turquie au centre d'une ligne de dominos

Les municipales de dimanche ressemblent d’ores et déjà à un vrai référendum pour ou contre Recep Tayyip Erdogan.


L’opposition espère qu’après le blocage de Twitter et tout récemment de YouTube, après la fronde antigouvernementale au printemps dernier, les scandales de corruption, la purge de la police et de la justice, les électeurs sanctionneront le Premier ministre.
Erdogan, lui, a proclamé publiquement qu’il quitterait la vie politique si l’AKP, son parti, ne finissait pas en tête le 30 mars au soir. source

la Turquie est un grand pays. il ne faudrait pas que la situation devienne incontrôlable. la Turquie est centrale.

Crimée, Syrie, Iran, Russie, Grèce, Europe, Israël :
source



Simple hasard ? alors que la Turquie est la proie de querelles intestines,  le pays  représente des enjeux cruciaux dans le domaine énergétique et  l’eau. A savoir l’or noir  du 20ème siècle et l’or bleu du 21eme siècle.
De là à ce quelques puissances plus ou moins zélées y mettent en œuvre leur « stratégie du chaos » pour mieux s’en approprier les ressources  et/ou obtenir la main-mise sur l’un ou l’autre des secteurs, il est permis d’y penser … D’autant plus que le lobby bancaire US et tout particulièrement Goldman Sachs pourraient également y gagner.

des troubles liés à une position stratégique entre Israël et Chypre pour le gaz de Leviathan ? source

source

ne pas oublier la Route de la Soie, de l'Europe à la Chine. incontournable Turquie !

la Route de la Soie, si chère à W. Bush :
 http://texcier-cdi.spip.ac-rouen.fr/IMG/html/BOU%20DU%20p%E2ysages/carte.jpg
 

 source carte