mardi 25 mars 2014

la Pologne rappelle ses réservistes et se rappelle à l'Otan

, et

il est rare que zero hedge raconte n'importe quoi.

cela ne signifie pas une invasion russe dans les prochaines heures mais peut être plutôt une tension en Europe dont les dirigeants sont inquiets. et incertains.

Depuis l'éclatement de l'Union soviétique et l'indépendance de la Lituanie, de la Biélorussie et de l'Ukraine, la frontière entre la Pologne et la Russie ne correspond plus qu'à celle de l'enclave de Kaliningrad. (Wikipédia).
 cela peut aussi signifier une redistribution des frontières économiques. je dis économiques car il n'est nul besoin maintenant de bouger les tracés. les banques le font très bien.


Sans toutefois parler de conflit armé, le puissant voisin russe inquiète la Pologne. Pour les analystes, si une invasion n’est pas à l’ordre du jour, il est fort à craindre que Moscou cherche à déstabiliser la Pologne à force de pressions. Pour calmer ces peurs, le gouvernement ne cesse de rappeler que la Pologne est désormais membre de l'Otan.
"C'est surtout l'Otan qui doit tirer les leçons de cette crise. Le sommet de l'Alliance en septembre aura un poids historique ", estime Tadeusz Siemoniak, le ministre de la Défense polonais.source

 si de l'Otan il est question, évidement cela aurait des conséquences plus graves....
la Russie se sent d'aller chercher les USA sur leur terrain de...chasse ?
;0)