jeudi 27 mars 2014

la Chimie sombre : 6 millions d'emplois menacés en Europe

 Un cri d’alarme lancé par l’un des plus grands patrons britanniques, Jim Ratcliffe. 

Après le textile et la sidérurgie, un nouveau pan de l’industrie s’apprête à sombrer en Europe : la chimie, affirme le PDG d’Ineos dans sa lettre ouverte datée du 7 mars. « Avec tristesse, je vous prédis que la plupart des usines chimiques européennes vont fermer d’ici dix ans », écrit ce libéral pur et dur, peu habitué à larmoyer auprès des autorités.

« Je me souviens de l’extinction de l’industrie textile qui s’est déroulée sous mes yeux (…) dans les années 1980, poursuit M. Ratcliffe. La chimie risque de connaître le même sort. » En jeu, plus de 1 million d’emplois directs, et 5 millions d’indirects.  
« Je vous encourage à prendre des mesures urgentes », conclut le PDG, dont le groupe compte 51 usines, notamment à Lavéra, près de Marseille.
Personne non plus ne porte un amour immodéré à la chimie. Prononcez ce mot, et d’autres fuseront : pollution, danger, AZF, cartel, Zyklon B… Jamais Greenpeace ni les hommes politiques n’appelleront à sauver cette industrie, d’autant qu’elle ne bénéficie pas de figures mythiques, comme le métallo ou la valeur...source

la chimie menacée ? déjà vu ici, mais sa disparition se précise.

ce continent européen va à vau-l'eau et nous avec.