vendredi 14 mars 2014

le vol du vol

Avion avec majuscule ! ça mérite !
depuis une semaine plusieurs états et compagnies aériennes cherchent cet appareil. 
une semaine !
ce matin on apprend que l'avion a fait en sorte, consciemment, délibérément, d'échapper à tous les radars ! c'est fort !



Selon l'AFP, les enquêteurs estiment désormais que l'avion de Malaysia Airlines, un Boeing 777 disparu il y a une semaine, a été détourné de sa trajectoire par une personne « expérimentée », sachant éviter les radars civils, plusieurs heures après avoir perdu disparu des radars.
Il s'agit « forcément [d']un pilote expérimenté, compétent et en activité », a expliqué à l'AFP un haut responsable militaire, qui prend part aux opérations de recherches sur une zone immense allant de la mer de Chine méridionale à l'Océan indien. Cette théorie se base sur des données relevées par un radar militaire, non publiées, a ajouté le militaire sous couvert de l'anonymat.
Auparavant, une source officielle avait déclaré à l'agence AP que le vol MH370 de Malaysia Airlines avait été « détourné » par une ou plusieurs personnes. 




L'avion, disparu il y a une semaine peu après avoir décollé de Kuala Lumpur, aurait changé plusieurs fois de direction et d'altitude après avoir perdu contact avec les tours de contrôle, a rapporté, vendredi 14 mars, le New York Times.



Un porte-parole de la société britannique Inmarsat, qui gère ces satellites utilisés en temps normal par Boeing pour communiquer avec ses appareils pendant leur vol, a confirmé au New York Times la persistance de ces signaux.
 

Selon le quotidien, qui cite des sources proches de l'enquête américaine, l'avion serait d'abord monté jusqu'à 45 000 pieds (13 700 mètres d'altitude), bien au-dessus de la limite autorisée pour un Boeing 777. Des signaux radars enregistrés par l'armée malaisienne ont montré ensuite que l'avion serait descendu de manière irrégulière jusqu'à une altitude de 23 000 pieds, soit en dessous de la hauteur de croisière, à l'approche de Penang, une île malaisienne très peuplée.
L'appareil, qui se dirigeait alors vers le sud-ouest, aurait repris de l'altitude et changé sa course vers le nord-ouest en direction de l'océan Indien. De même, le Wall Street Journal évoquait la veille que l'avion avait continué de transmettre un signal automatique à des satellites pendant plusieurs heures après avoir disparu des radars.



de nouvelles données radar, non rendues publiques jusqu'ici, suggèrent que l'appareil a délibérément changé de cap. Il aurait été orienté vers les îles Andaman, qui appartiennent à l'Inde et se trouvent au large de la Birmanie.
Plus détaillées, ces données montrent qu'un appareil non identifié, qui pourrait être le Boeing 777, suivait un cap défini par des « waypoints », un ensemble de coordonnées servant au guidage dans l'espace.

source, et 


la piste d'un acte criminel est privilégiée.
239 personnes depuis le 8 mars se promènent quelque part. ou pas, ou plus.

peut être sont-ils sur une ile ?  je le leur souhaite.
mais on ne peut que rester admiratif devant l'exploit accompli ! échapper à tous les radars ! c'est encore possible ?  le pilote connaissait son appareil, pour le moins.

comment réduire 239 personnes à l'inaction quand elles n'ont plus rien à perdre ? autrement dit, combien de pirates de l'air faut-il pour que le pilote puisse se concentrer .

le pilote était en activité, lit-on. ou à la retraite depuis peu. en pleine forme, dans tous les cas ! 

 Le Boeing 777 ou B777, souvent surnommé triple sept dans le milieu aérien, est un avion de ligne gros-porteur, long-courrier et biréacteur construit par la société Boeing. Entré en service en 1995, il est le plus grand biréacteur au monde, avec une capacité de 300 à 550 passagers et une distance franchissable variant de 9 695 à 17 370 km selon les modèles. wikipédia

donc, son pilote a fait de longues études et l'avion peut être maintenant à peu près n'importe où.
 Le commandant du Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu est un fanatique des avions qui a assemblé son propre similateur de vol, et son jeune co-pilote est "un bon garçon".
qui allait régulièrement à la mosquée de son quartier, à l'extérieur de Kuala Lumpur, a indiqué l'imam de la mosquée. Il suivait aussi, de temps en temps, des cours d'éducation religieuse.
 La personnalité et la vie des deux pilotes, le commandant Zaharie Ahmad Shah, 53 ans, et le co-pilote, Fariq Abdul Hamid, 27 ans, sont examinées de près par les enquêteurs et les médias. 
 Fariq Abdul Hamid était apparu en février dans une émission sur CNN, où il aidait à piloter un Boeing 777-200 de Hong Kong à Kuala Lumpur, avec le correspondant de la chaine, Richard Quest.

"C'était intéressant de voir comment il avait posé l'avion au sol", a déclaré le journaliste sur le site internet de CNN. Il qualifie la technique de Fariq de "parfaite".
 Zaharie est lui un vétéran du pilotage. Il travaille pour la compagnie malaisienne depuis 1981 et compte 18.365 heures de vol à son actif. 
 Selon une page sur internet créée depuis samedi, et qui lui est consacrée, l'homme aimait tellement voler qu'il avait fabriqué son propre similateur de vol pour pouvoir se livrer à sa passion une fois rentré chez lui.
Il avait téléchargé plusieurs vidéos sur YouTube où il explique, avec enthousiasme, comment réparer un climatiseur, des fenêtres abimées et autres travaux de bricolage.
Des collègues cités dans les médias malaisiens le décrivent comme "un pilote accompli", qui avait été autorisé par l'aviation civile du pays à conduire les examens pour pilotes sur simulateur. source



on devrait au minimum retrouver quelques débris à la surface de la mer de Chine, sauf si l’avion s’est écrasé au sol dans une forêt tropicale dense par exemple.


Quoi qu’il en soit, cette disparition est un mystère complet et quasiment anormal....

jusqu'où pouvait aller l'avion avec sa réserve de carburant :


il est donc impossible que l'avion soit allé dans ces deux directions malgré ce qu'on nous dit :

le premier ministre de Malaisie se "trompe", donc. ces deux destinations auraient nécessité davantage de carburant.


MAIS il est donc possible d'échapper aux radars !!! ou d'"éteindre" les radars.

on peut capturer un avion électroniquement. (Iran ? qui l'a déjà fait avec un drone us ?).
ce qui expliquerait son absence radar totale. natural news
 qui ajoute que les passagers sont peut être encore vivants. 

dans les "chemins possibles" on trouve l'option ci-dessous, sans tenir compte du carburant, bien sur !

ou alors, une escale ?
 
--------------------------------------
mise à jour :

ou comme dit "Vol 714" en commentaire : "il n'y a pas d'avion, c'est tout !"
LOL !

--------------------------------------------


Il est où ce putain d'avion ? hein ? !