mercredi 26 mars 2014

«french sugar babies » ou "seules les Belles auront le Diplôme"



C'est une version « cash » des sites de rencontres.
Les hommes, en majorité des quadragénaires ou des quinquagénaires, sont fortunés, on les appelle « sugar daddies » (littéralement « papas gâteaux »). Les filles, les « sugar babies » sont jeunes, séduisantes, souvent étudiantes. Elles sont là pour l'argent et le reçoivent en échange de ce qu'elles ont à offrir, leur compagnie et souvent plus.
Depuis quelques semaines, le site américain seekingarrangement.com, qui revendique 2,7 millions de membres dans le monde, communique pour faire connaître son « modèle » en France, avec une invitation dérangeante à se faire entretenir par un « bienfaiteur » fortuné pour financer des études et éviter de contracter des emprunts bancaires.
Moyennant 50 dollars mensuels, les hommes postent leur profil (photo, âge, nationalité, profession…) et renseignent leur niveau de revenus. De leur côté, les « sugar babies » affichent leurs mensurations, leur niveau d'études, leurs centres d'intérêt… et surtout leurs besoins financiers mensuels. La fourchette basse débute à 1 000 dollars et peut aller jusqu'à 10 000 dollars. source

Papa et Maman doivent être contents : rien à débourser !
misère et turpitude ? ou simple petit arrangement avec la réalité ? les trois ?
nous en sommes là. 


En France, selon nos informations, le site ne ferait pour l'instant l'objet d'aucune enquête policière.

ce moyen de paiement de sa scolarité convient à tout le monde, au final. vraiment ?
comme le dit le site, ça arrange chacune des parties, gagnant/gagnant, comme dirait Ségo. Royal ! 


pour y voir de la prostitution il faut avoir l'esprit mal tourné.
koike...