mardi 25 février 2014

la censure sur le net avance à grands pas


Il est temps de riposter face à la haine déversée sur le Net


extrait de cette source

......Chaque jour, la haine et le racisme se déversent sans retenue. En ligne. Instantanément. Comme un flux continu de nos instincts primaires. Chaque jour, des citoyens expriment en réponse leur dégoût de voir proférer tout et son contraire sans la prudence la plus élémentaire, sans la moindre retenue ni la moindre pudeur. Un match nul, où les expressions contradictoires se renforcent les unes les autres.
C’est ce que la Commission contre le racisme et l’intolérance du Conseil de l’Europe épingle dans son dernier rapport sur la lutte contre le racisme en Belgique. Si des progrès ont été accomplis au niveau législatif dans notre pays, il reste cette zone d’ombre sur internet qui ne cesse d’enfler. Le révélateur d’un malaise, d’une ère de crise sociale et morale, d’une inquiétude sourde teintée d’incompréhension. La marque indélébile d’une intolérance qui croît, aussi, par delà les statistiques démontrant que la criminalité ne croît pas forcément à la mesure de ce qu’une partie de l’opinion publique exprime.
Le problème est malheureusement trop connu. Sur internet, les voix les plus tranchées profitent de l’anonymat conféré ou de la distance virtuelle de l’écran pour exorciser leurs démons, des opinions minoritaires s’organisent pour paraître majoritaires... Bombardés d’expressions les plus diverses, les médias et les réseaux sociaux ne peuvent faire face à cette déferlante: moyens trop limités pour modérer les opinions, fermetures de forums rapidement considérées comme une atteinte à la liberté d’expression... Une telle “police de la morale”, pourrait-on aussi argumenter, nie les vrais problèmes, protège les profiteurs du système, occulte les tensions entre communautés et les violations de nos valeurs occidentales par des populations accueillies sur notre territoire. Faux, là encore. Il ne s’agit pas d’occulter les réalités, mais bien de les objectiver et d’y apporter les réponses adéquates, modérées, démocratiques. Sans que la haine et l’intolérance des justiciers de la plume ne contribuent à renforcer encore ce malaise, au risque qu’il ne devienne incontrôlable.....

attention censure du net en vue.

ce que j'en pense : délicat !

-d'une part les "responsables" des blogs et forums seront soumis aux amendes pour les propos de leurs commentateurs. auto censure, donc, incontournable. c'est un vrai souci de liberté d'expression. pourquoi mettre en lumière tel ou tel sujet et de quelle façon ?

il y a déjà des "sujets tabous", tout le monde le sait. et sauf à chercher les gros soucis en justice on fait tous ce qu'on peut pour rester "dans les limites" quelque soit notre sentiment. 
il y a déjà une auto censure. "quand on a un blog on ne lâche pas ses nerfs". ou alors on fait un blog "privé" (fiché). on tente de faire passer ses idées "en douceur", l'air de rien, quand on peut.

-d'autre part que deviendra, deviendront la/les haine(s) qui s'exprime(nt) sur des forums et sur quelques blogs ? 
elle descendra dans la rue ? à Nantes, dimanche dernier, était-ce vraiment un "groupuscule gauchiste" ou une "frange de la population" qui a tout cassé ?

j'ai toujours pensé que "je vais te donner une claque" était une menace verbale quant à "avoir le nez cassé" était un fait de violence.

dire ou écrire n'est pas faire.

nous le savons tous. sinon, nous n'en serions pas là.

:0))

bonjour le "pariot act" !  

la preuve qu'internet est plutôt lénifiant : ici. sans internet c'est la révolution !