vendredi 21 février 2014

Bank Run : un même visage pour tous les continents.

Kiev.

mais aussi en Thaïlande, au Venezuela. (vu déjà hier et avant hier mais la tendance se précise).

au fait, à Kiev, combien sont dans la rue pour "intégrer l'Europe" et combien y sont pour une "Ukraine aux ukrainiens" ?

je trouve qu'on ne parle pas assez des groupes "d’extrême droite" qui envahissent aussi les rue de Kiev.

qui est l'opposition ? pas clair puisqu'elle est incapable de maintenir les forces de la rue.

ceci me rappelle la Libye. ces insurgés de l'opposition démocratique dont personne ne savait rien.

la Syrie aussi : pour mettre l'opposition démocratique autour d'une table, on la recherche tout d'abord. puis on la ....désigne, s'il le faut !!!

Venezuela ? entre corruption et manques, le pouvoir ne fait pas face. dans la rue, qui exactement ? des étudiants seulement ?

Thaïlande, même chose : mais qui est cette opposition secrète qui a la force de mobiliser autant ?

au final, on ne sait rien, mais la seule chose dont on soit certains c'est que dans tous ces pays, les gens manquent de tout ou presque ! et qu'ils....veulent vider leurs comptes !

source 1

source 2

Thaïlande

source 3,  

source 4, mieux comprendre l'Ukraine. un source de plus

contagion ?