mercredi 26 février 2014

air chinois mortel et asiette vide.

Pour la première fois, un Chinois poursuit en justice les autorités de son pays pour ne pas avoir pris de mesures adéquates de lutte contre la pollution atmosphérique. Celle-ci a atteint des proportions alarmantes ces derniers jours dans le nord du pays.
Le plaignant vit à Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei, une ville souvent sujette au smog, a rapporté mardi le «Yanzhao Metropolis». Il réclame aux services municipaux de protection de l'environnement des dommages et intérêts pour la pollution qui a envahi sa ville, comme une bonne partie du nord de la Chine, cet hiver.

la tribune de Genève

l'air de la planète est plus que précieux il est vital. l'air de la Chine est soumis aux vents.

hier à Pékin.

la pollution chinoise, "comme un hiver nucléaire" titre "le Guardian". lire ici

l'air se disperse dans les campagnes. la pollution assombrit la terre, les cultures sont en danger.
source

niveau de pollution "mortel". mais les gens restent. oui. l'air ne reste pas au dessus de la Chine.

géo-ingénierie à venir pour disperser tout ça. source

donc, ça sera pire.

(je me relis, je suis "lapidaire", mais que dire de plus ou plus doucement ? même quand les humains vivent dans un environnement mortel, ils regardent le prix du nouveau smart-phone au lieu de fuir ! des souvenirs reviennent....) 

est-ce que le monde peut nourrir la Chine ?  source

car cette année, donc, les récoltes chinoises seront mauvaises.

(importations de céréales chinoises).

la Californie, le Brésil et les USA en général ne seront pas en mesure de fournir autant de denrées agricoles pour causes de "sécheresse ou inondations/gels", affamer les chinois ? affamer le monde ?

et Fukushima empoisonne la Mer et la Terre, en passant par l'air...

ça explique pourquoi, peut être les gens restent où ils sont, la planète est est à bout de tout partout.