vendredi 28 février 2014

à défaut de poisson, on en invente !


33 % des poissons échantillonnés ne correspondaient pas à l’espèce affichée.


s'il n'y a plus de poissons, on peut manger les étiquettes ! 

Les poissons ont rétréci de près de 29%...
les poissons des eaux européennes ont perdu la moitié de leur masse corporelle en l'espace de quelques décennies sous l'effet de plusieurs facteurs, dont entre autres le changement climatique. Plus récemment, en 2012, Daniel Pauly, biologiste au Fisheries Centre de l'Université de Colombie Britannique à Vancouver (Canada), prévenait : "l'oxygène contenu dans l'eau est pour les poissons une source importante d'énergie". Or, "Un océan plus chaud et moins oxygéné, comme prédit avec le changement climatique, compliquera la tâche des poissons les plus gros, ce qui signifie qu'ils cesseront de grandir plus tôt".

des poissons morts par asphyxie, comme je l'ai souvent écrit. 

laissons respirez les poissons !

The Guardian.