jeudi 12 septembre 2013

Fukushima : calculs de becquerels et de sieverts, le Chaos

calculs effectués par ORTHODHARMA !!! 

je remercie énormément ! vraiment sincèrement ! 

et bien, voilà ce que ça donne en partant de nos 64.000 becquerels japonais d'hier pour un litre d'eau.  Ortho, nous écrit ceci :


"J' ai pas fais nucléaire.  Pourquoi?
Je ne crois pas aux théories et le nucléaire est plein de théories.
Autre chose TROP DE SECRETS, donc pas de TECHNOLOGIE DES RECETTES.
........
Mais voici le calcul :

64.000 de 64 000 becquerels/litre
X
0,116 de 0.116 qui est le facteur de dose
=
7 424 mSv OU 7,424 Sv soit 7, 424 sievert

Croyez moi cela veut rien dire, pour un gras qui aurait travaillé là bas, à FUKUSHIMA, ces dernières semaines.
Car il s agit de mesurer une énergie et on est dépourvu, car nous ne connaissons et savons mesurer, que les puissances.
Mais vous me diriez cela fait 7 décennies que nous payons des gens pour qu'ils maîtrisent ce sujet!
Ben OUI, Je paie, tu paies, il paie etc...

Ceci explique la multitude d'unités pour ce secteur industriel.

  la limite légale est de 1 mSv/an pour les expositions accidentelles aux rayonnements. (cf les liens que j'ai donné hier soir sur ce blog).7,4 Sievert c est juste la dose LÉGALE MAXIMUM pour 7400 ans.


Voilà pourquoi j ai contacté deux think tank il y a quelques mois, proposant des automates motorisés pour intervenir à FUKUSHIMA.
C est un lieu où seul des automates peuvent travailler.
Fini les hommes jetables.
Personne, ne semble comprendre.
Il y a la jungle des unités.


LE SECRET + L IGNORANCE + LA VOLONTÉ DE SE PASSER DES TECHNICIENS = CHAOS"

ORTHO


en lien, l'information de Wikistrike sur cette sympathique centrale Nord-Coréenne, donné dans un commentaire. 

personnellement j'ai appris beaucoup et je l'espère vous aussi !  koike....peut-être...l'ignorance en la matière permettrait de dormir plus sereinement....


La Corée du Nord à deux doigts d’un « Tchernobyl » lire ici

en clair, comme ils ne savent pas l'arrêter et que c'est une source d'énergie (indispensable) les nords coréens appliquent la politique occidentale-libérale à la lettre :

"après moi le déluge" !