vendredi 30 août 2013

le siècle du gaz

..................Quand Israël a entrepris l’extraction de pétrole et de gaz à partir de 2009, il était clair que le bassin Méditerranéen était entré dans le jeu et que, soit la Syrie serait attaquée, soit toute la région pourrait bénéficier de la paix, puisque le 21ème siècle est supposé être celui de l’énergie propre.
Selon le Washington Institute for Near East Policy (WINEP, le think tank de l’AIPAC), le bassin méditerranéen renferme les plus grandes réserves de gaz et c’est en Syrie qu’il y aurait les plus importantes. Ce même institut a aussi émis l’hypothèse que la bataille entre la Turquie et Chypre allait s’intensifier du fait de l’incapacité Turque à assumer la perte du projet Nabucco (malgré le contrat signé avec Moscou en décembre 2011 pour le transport d’une partie du gaz de South Stream via la Turquie).
La révélation du secret du gaz syrien fait prendre conscience de l’énormité de l’enjeu à son sujet. Qui contrôle la Syrie pourrait contrôler le Proche-Orient. Et à partir de la Syrie, porte de l’Asie, il détiendra « la clé de la Maison Russie », comme l’affirmait la Tsarine Catherine II, ainsi que celle de la Chine, via la Route de la soie. Ainsi, il serait en capacité de dominer le monde, car ce siècle est le Siècle du Gaz...........................

 whesch, wesch, bof, il faudrait pouvoir le prouver. intox ? je pense que oui.

en ce qui concerne la guerre des tuyaux, par contre, on suit très facilement les intérêts des uns et des autres. koike....certains intérêts soient liés...

le point du jour sur les "preuves" :
  
 carte des gisements de gaz et de pétrole, des infrastructures ainsi que des gazoducs et oléoducs du Moyen-Orient

les tuyaux "possibles" et leur chemin :

ou :

ou :


quant aux gisements ? je n'ai pas trouvé de cartes très "claires". (ci-dessous source B.P. pour les gisements mondiaux) :

réserves de gaz/pays :
42ème rang : Syrie Syrie 240 700 000 000 0,13 % 1er janvier 2010 est.
69ème rang  : Drapeau d’Israël Israël     30 440 000 000 0,02 % 1er janvier 2010 est.
les pays aux réserves PROUVÉES

le premier producteur de gaz restera la Russie, pour très très longtemps ! 
il est extrêmement difficile de trouver des sources fiables et actualisées.

Les vérifications des réserves de gaz prouvées ?
 
Il n'y a pas plus de vérification, par des tierces parties, des montants publiés dans le gaz que dans le pétrole.

je donne quelques chiffres à défaut de profession de foi !

je continue à penser que les chiffres des "réserves des super gisements israéliens" ont été "gonflés".

Israël, possiblement, ne serait pas indépendant énergétiquement mais au contraire très dépendant des parcours des pipelines.

ce qui change tout !


Montant des réserves prouvées de gaz par pays, en milliards de mètres cube. Les trois premiers du classement totalisent 50% des réserves mondiales, et les 10 premiers environ 80%. Source : BP Statistical Review, 2013

chers lecteurs, je ne vois ni Syrie, ni Israël, ni Chypre....mais en même temps, ces chiffres sont plus que sujets à caution (pour être polie !).

où vont les zeuro/$ ? 
 
 Comme les acteurs industriels de l'exploration production font à la fois pétrole et gaz, ce sont les mêmes compagnies qui détiennent les réserves de pétrole et celles de gaz. Le graphique ci-dessous rappelle les noms de ceux qui font la course en tête.





Classement par ordre d'importance des premiers détenteurs de réserves dans le monde, gaz et pétrole agrégés. Les compagnies d'état sont en beige, les compagnies russes (privées en théorie, mais fonctionnant presque comme des compagnies d'état en pratique) en bleu, et dans ce classement ne figure qu'une seule compagnie internationale, Exxon (en vert puisqu'il s'agit de grands écologistes !). Les autres compagnies familières des européens (BP, Shell, Total), sont détentrices chacune de 1% à 2% des réserves mondiales seulement, et ne figurent pas dans ce classement.Source : PFC, 2005

pour ce que ça vaut. d'abord parce qu'ils ne sont pas tenus de tout nous exposer et que d'autre part, sur le sujet, c'est une vieille source. une seule vieille source.

quoiqu'il en soit, il me semble toujours aujourd'hui, qu'il s'agit davantage, autour de la Syrie de problèmes d'acheminement de gaz par différentes routes plutôt que d'exploitation de "gisements gaziers extraordinaires". tant du côté israélien que du côté syrien.
d'après ces "chiffres", l'Europe ne peut se passer de la Russie. la Russie veut contrôler les pipelines et fixer les prix du gaz.
Israël est commercialement proche de l'Azerbaïdjan en Asie Centrale et même si Israël ne peut vivre de ses exportations gazières il veut certainement sécuriser et contrôler l'acheminement du gaz en Méditerranée ainsi que la route de la soie "Asie-Europe".
la route de la soie et la route des pipelines parfois se chevauchent..."le projet Nabucco".

contrôler cette voie jusqu'à la Chine, c'est contrôler le Mond....heu...pas mal de territoires.

 et la Chine ? elle reste au Charbon ???? les ennuis ne sont pas terminés.

manicore  
lexpansion 
le grand soir 
géopolis 
direct!cd 
et beaucoup d'autres source selon ses affinités politiques. moi aussi, j'ai des "affinités" mais je tente de rester "sur les faits" dans cette affaire. j'ai dit, je tente.... !

y aura-t-il autant de gaz en Syrie que de "gaz du régime syrien" ?
 

 
 

2 commentaires:

  1. Ce que personne ne comprends cette zone est super exposée aux seismes.
    ORTHO
    http://www.emsc-csem.org/#5

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.