lundi 26 août 2013

la Syrie et tous "les indépendants"

Médecins sans frontières a affirmé samedi que 355 patients "présentant des symptômes neurotoxiques" étaient décédés après l'attaque le 21 août, dans trois hôpitaux de la région de Damas, sans pouvoir "confirmer scientifiquement la cause de ces symptômes". Se basant sur des rapports médicaux, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a lui comptabilisé plus de 300 morts par gaz toxique, dont des dizaines de rebelles. L'opposition affirme que 1.300 personnes sont mortes dans cette attaque chimique.
Le régime de Damas dément formellement avoir perpétré l'attaque avec des gaz toxiques.

Dans une interview accordée à la presse russe, le président syrien a qualifié d'"insensées" les accusations occidentales sur l'attaque chimique. "Les déclarations faites par des hommes politiques aux Etats-Unis et en Occident sont une insulte au bon sens et témoignent du mépris quant à l'opinion de leur peuple", a-t-il déclaré au quotidien pro-Kremlin Izvestia. "C'est un non-sens : accuser d'abord et recueillir les preuves ensuite", a-t-il poursuivi. l'orient le jour


hum, hum...on continue :

Les équipes de MSF n'ont pas pu se rendre sur place, mais elles sont en contact (par téléphone, skype ou mail ?) avec le personnel médical de ces hôpitaux, auquel elles fournissent des médicaments, du matériel médical et un appui technique.
"Les symptômes qui nous ont été rapportés, tels que les convulsions, l'hypersalivation, les pupilles contractées, la vision trouble et la détresse respiratoire, le schéma épidémiologique de cet événement - caractérisé par l'afflux massif de patients dans un laps de temps très court, la provenance des patients et la contamination des secouristes et du personnel ayant fourni les premiers soins - suggèrent fortement l'exposition massive à un agent neurotoxique", a souligné Bart Janssens, directeur des opérations à MSF, cité dans le communiqué. france 24

hum, hum....on continue :

..... Il ressort de ces informations que MSF n'est pas sur place dans la Ghouta prés de Damas et ne peut être considérée comme un témoin clé ayant vu de visu ce qui s'est passé. Elle relaie des informations qui lui ont été transmises.

Par QUI ?

Quels sont les hôpitaux et postes médicaux qui les lui ont transmis ? Gérés par qui ?
 "MSF ne peut ni confirmer scientifiquement la cause de ces symptômes ni établir qui est responsable de l'attaque". french irib (pourquoi pas ?)

et que dit MSF ? :
 
Depuis 2012, MSF a construit une collaboration solide et fiable dans le gouvernorat de Damas avec des réseaux médicaux, des hôpitaux et des postes de santé auxquels elle fournit des médicaments, du matériel médical et un appui technique. En raison des importants risques sécuritaires, aucun personnel MSF n’a pu à ce jour se rendre dans ces hôpitaux.  site de MSF

hum, hum, toujours est-il que nous en sommes là ! :

 MSF est ainsi la première source indépendante à confirmer l'utilisation d'armes chimiques dans la région de Damas, évoquée depuis plusieurs jours. huff post

hum, hum, ...enfin une source indépendante !!! ? oufffffffffffff !


je félicite personnellement la Fr-nce, qui courageusement, se lance dans la défense des innocents syriens, comme elle l'a fait auparavant pour les courageux rebelles libyens, comme avant avant elle, l'Amérique l'avait fait pour les afghans et les irakiens.

tous ces peuples remercient chaque jour l'occident pour sa pertinente intervention et jouissent pleinement de la magnifique démocratie  qu'on est venu leur apporter.

et je félicite MSF de rester "indépendante" ! comment font-ils ? 
quels généreux donateurs ont-ils ?

"s'il n'y en a plus qu'un, il seront celui-là"...

hum, hum....les ONG, des entreprises comme les autres. souvent plus profitables....

6 commentaires:

  1. mehdi mountather26 août 2013 à 05:50

    Après ce génocide de Bachar assed par l'arme chimique la fin de Bachar assed de Sissi et israél aujourd'hui pour éviter la vengeance d'ALLAH par des cataclysmes et un virus pire que H1N1 ce virus après le phosphore sioniste sur Gaza en 2009 surtout après ces avertissements et ces punitions d'ALLAH les séismes en Amérique de sud et en Iran feu de forêt en Californie et en Portugal les inondations en Russie volcan en Japon les accidents de la route en Algérie coronavirus en Arabie saoudite si la fin du monde aux non musulmans de convertir a l'islam pour éviter l'enfer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quel optimisme !!!
      (d'après ce que j'ai pu comprendre !)

      bravo !!??

      Supprimer
  2. Kdô : http://strategika51.wordpress.com/2013/08/26/syrie-les-images-des-victimes-de-lattaque-chimique-mis-en-scene-dans-un-autre-pays-arabe/

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.