mardi 16 juillet 2013

Gaz et Electricité, fin du service public et coupures

Merci à "Steph" qui donne cette info dans un commentaire ci-dessous.

RISQUE DE COUPURES DE GAZ ET D’ÉLECTRICITÉ EN FRANCE 

Les opérateurs de réseaux GRTgaz et RTE, en charge de l’équilibre entre fourniture et consommation, annoncent des ruptures d’alimentation en cas d’hiver froid comme 2011-2012.

les fournisseurs de gaz (GDFSUEZ en tête) déroutent les cargaisons de Gaz Naturel Liquéfié vers  l’Asie vendues bien plus cher qu’en France, ce qui assèche particulièrement l’arrivée à l’Ouest par le terminal de Montoir de Bretagne. Les conséquences sont telles que les entrées de gaz se réalisent massivement par le
Nord et l’Est, déséquilibrant ainsi le réseau gaz français malgré de gros investissements réalisés sur le transport.
Cela occasionnera des ruptures de desserte.
La dérèglementation a ainsi cassé la cohérence et l’efficacité d’une chaîne gazière intégrée, conçue pour assurer les missions de service public dont le premier devoir est d’assurer la continuité d’alimentation.

Tout en constatant l’impasse de la dérèglementation, les grands énergéticiens organisent la pénurie pour faire pression auprès des pouvoirs publics afin de se faire rémunérer la pointe par un mécanisme de subventions. En gaz, pour le remplissage des stockages nécessaire au passage de l’hiver. En électricité, pour conserver les centrales thermiques en exploitation. Il s’agirait donc de subventionner ces groupes qui dégagent d’énormes profits et distribuent des dividendes généreux (pour EDF : résultat net de 3,3 milliards d’€ dont 2,3 pour les actionnaires, pour GDF SUEZ 3,8 mds d’€ dont 3,74 pour les actionnaires).

  tout