mardi 23 juillet 2013

de l'utilité des animaux génétiquement modifiés

HAUSSE DES TESTS SUR ANIMAUX AU ROYAUME-UNI EN 2012 : + 8%

En 2012, le nombre d’expérimentations scientifiques sur les animaux a augmenté de 8 % au Royaume-Uni. Ainsi, ce sont plus de 4 millions d’expérimentations qui ont été conduites sur des animaux l’an passé, écrit le Guardian le 16 juillet en citant les données du Home Office (ministère de l’Intérieur). Il s’agit pour moitié d’animaux génétiquement modifiés. Les expérimentations sur les primates ont augmenté de 22 %. Gavin Grant, responsable à la RSPCA (société royale contre de protection des animaux contre la cruauté) explique : « Il est souvent dit que de nombreuses procédures consistent simplement à élever des animaux. Soyons clairs, dans les procédures, élever signifie créer des animaux altérés génétiquement, en injectant des hormones ou encore en pratiquant de la chirurgie afin d’implanter un embryon. » Wendy Jarrett, directeur d’Animal Research, un groupe en faveur de ces expérimentations, les justifie : « un grand nombre d études scientifiques, médicales et vétérinaires se font sans recourir aux animaux s’il existe une alternative. Mais, dans certains cas, nous aurons encore besoin des animaux pour découvrir les traitements médicaux et vétérinaires de demain. »


Le nombre de procédures sur des animaux dans la recherche a augmenté de 317 200 à 4,11 m l’an dernier, principalement en raison de l’utilisation croissante d’animaux génétiquement modifiés, la plupart d’entre eux étant des souris.
Le nombre de primates non humains utilisés dans la recherche était également en hausse de 545 en 2012, soit une hausse de 22%.
Le nombre de procédures est plus élevé que le nombre d’animaux utilisés dans les laboratoires au Royaume-Uni parce que l’élevage d’un animal génétiquement modifié, par exemple, compte comme une procédure en soi et un animal peut subir plusieurs procédures en cours d’un projet de recherche.
 tout lire

voilà, voilà..

l'homme sera bientôt modifié génétiquement pour survivre. 

6 commentaires:

  1. On pourra sucer des cailloux ?
    Voler dans l espace ?

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  2. Bah...
    Mutations naturelles ou artificielles elles sont là de toutes façons
    Je suis à peu près certain que si on prenait un autochtone du XIXème siècle (1890 ce n'est pas si vieux) il ne survivrait pas longtemps dans nos cités polluées avec de la nourriture et de l'air vicié.
    Et je ne parle pas des virus et autres bactéries qui sont devenues plus "méchantes" depuis une trentaine d'années.

    Maintenant ceux qui on lu Cayce savent qu'à la fin de l'Atlantitde il existait des créations 'intermédiaires' entre animaux et êtres humains et qu'elles servaient entre autre d'esclaves.

    Comme quoi, au niveau de la con...rie on n'a rien inventé.

    RépondreSupprimer
  3. alexis devrai regarder certaines images de la planete mars.

    Ici sur terre aussi, depuis avant la seconde guerre mondiale des mutations induites. LA BIOLOGIE EXPERIMENTALE FUT UNE DES CAUSES DE LA GUERRE MENDELE ETC ..

    L ADN MythoCHONDRIAL etait connu et faisait revr, à une race pure .. EN FARSI PUR = FEU... ;o)

    CELA FINIT DANS LE FEU ET CERTAIN SOUHAITENT LE RETOUR DU FEU


    ORTHO

    RépondreSupprimer
  4. étant donné ke ces test st avt tt o bénéfice d humains, il serait surement plus éthik de les réaliser sur d humains volontair pluto ke sur d animo ki non rien demandé, eux ! et la pa de risk de biais...

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.