vendredi 24 mai 2013

l'humanoïde remplace déjà l'ouvrier

Dans la vidéo publiée par les Échos (voir ici), on remarque que les humanoïdes travaillent à côté des humains, assemblant méticuleusement les pièces d'un trieur de billets d'une future caisse enregistreuse. Avec des yeux en forme de caméras, ces robots derniers cri peuvent effectuer jusqu'à quinze tâches différentes.
Si elles ne sont pas aussi productives que des humains, ces machines procurent de nombreux avantages quand on est patron d'entreprise. «La grande différence, c’est qu’ils ne font pas de pause, ils n’ont pas de week-ends, pas de congés et ils travaillent aussi la nuit, poursuit Katsuhiko Maruo, qui compte treize humanoïdes dans son usine. Pour le Japon, le futur c'est les robots.»
 L'entreprise aurait dépensé 60.000 euros pour chacune de ses machines. Un investissement coûteux mais qui peut s'avérer rentable à moyen terme. «Nous amortissons l’investissement en moins de deux ans et ensuite chaque humanoïde ne consomme que 1600 yens d’électricité (16 francs) par mois», explique le responsable, qui n'a pas prévu de biffer parmi ces 320 employés «normaux». 

 le futur pour l'Europe c'est de payer les "ouvriers-normaux" comme les robots.

ouvrier non syndicalisable.