vendredi 24 mai 2013

la Folie a disparu, retour de l'Inquisition

Alors que la première version du « Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux » (Diagnostic and statistical manual of mental disorders - DSM), publié en 1952, ne recensait qu’une centaine d’affections, son contenu n’a cessé d’enfler au fil des révisions, tous les vingt ans. Ses détracteurs pointent le risque de « médicaliser » à outrance des comportements finalement normaux.

Selon la version antérieure, le DSM-4 (sorti en 1994), la moitié de la population des États-Unis pouvait être considérée comme souffrant de troubles mentaux, estime l’historien Christopher Lane. 38 % des Européens souffrirait de désordre mental ! Pourquoi une telle inflation ? Sommes-nous en train de tous devenir fous ?

 Dans ce répertoire des affections mentales, il est davantage question de comportement que de souffrance. Un choix revendiqué par les auteurs : « Pour être le plus objectif possible et s’assurer qu’un même patient aurait le même diagnostic qu’il soit à Paris, New York ou Tokyo, l’Association des psychiatres américains (APA) a décidé d’écarter toute théorie explicative, source de dissensus parmi les différents courants de la pensée psychiatrique, et de rester au niveau de l’observable, sur lequel tout le monde peut-être d’accord. Or l’observable, c’est le comportement ».

L’abondance des troubles du comportement et de la personnalité dans le DSM « est emblématique d’une psychiatrie qui se préoccupe moins de la vie psychique des gens que de leur comportement »,. Un comportement qui doit avant tout être conforme à la norme. « Il n’est pas anodin que le DSM n’emploie pas le mot "maladie", qui renvoie à la souffrance ou à la plainte émanant du patient, mais le mot "trouble", qui est la mesure extérieure d’une déviation de la norme. Le trouble, c’est ce qui gêne, ce qui dérange ».

Michel Foucault expliquait comment à partir du milieu du XIXe siècle, la psychiatrie commence à faire l’impasse sur le pathologique, la maladie, pour se concentrer sur « l’anormal » : la psychiatrie a « lâché à la fois le délire, l’aliénation mentale, la référence à la vérité, et puis la maladie. Ce qu’elle prend en compte maintenant, c’est le comportement, ce sont ses déviations, ses anomalies ». Sa référence devient la norme sociale.

La psychiatrie, qui détecte et désigne les déviants à l’époque moderne, ne ferait que remplacer l’Inquisition qui traquait les sorcières au Moyen-Age. Les inquisiteurs avaient pour guide le Malleus Maleficarum, les psychiatres… le DSM.

exemple :
  Le DSM-3 franchit un cap dans les années 80 en faisant de ces normes les critères directs et explicites de chaque trouble. Un exemple : « Avec le DSM-5, il faut avoir moins de trois accès de colère par semaine pour être un enfant "normal". Les autres – ceux qui dévient de cette norme – seront désormais étiquetés « trouble de dérégulation d’humeur explosive » ! Et pourront être « normalisés » par des médicaments. En prenant par exemple de la ritaline, cette molécule à base d’amphétamines consommée à haute dose aux États-Unis, pour améliorer la concentration des écoliers. Près de huit millions d’enfants et d’adolescents américains de 3 à 20 ans prennent des antidépresseurs ou des calmants. Le DSM non seulement reflète les normes sociales du moment, mais les renforce en les transformant en normes médicales.

 Un des critères d’une grande partie des troubles – que ce soit la schizophrénie, l’hyperactivité ou le trouble des conduites – est l’« altération significative du fonctionnement social ou professionnel ».

 L’individu doit « fonctionner » correctement dans l’entité qui le subordonne : l’entreprise, l‘école, la société. C’est cela que l’Échelle d’évaluation globale du fonctionnement (EGF) du DSM-4 (datant de 1994) se propose de mesurer. Êtes-vous au « top » de votre « fonctionnement social, professionnel ou scolaire ». Ou celui-ci subit-il une « altération importante » ou « légère » ? Si vous êtes « intéressé et impliqué dans une grande variété d’activités, socialement efficace, en général satisfait de la vie », vous avez des chances d’obtenir une note de 90 sur une échelle allant de 0 à 100...

 « L’Union européenne évalue entre 3 et 4 % du PIB les coûts directs et indirects de la mauvaise santé mentale sur l’économie », indique en 2009 le rapport du Conseil d’analyse stratégique sur la santé mentale. Invalidité, accidents du travail, absentéisme, baisse de la productivité.

 Il s’agit d’investir dans « le capital humain » des personnes, en dotant « chaque jeune d’un capital personnel », dès la petite enfance. Objectif : que chacun développe très tôt les « compétences clés en matière de santé mentale ». Des « aptitudes qui se révèlent in fine plus adaptées aux demandes du marché du travail ».
 l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit en 1993 ces compétences psychosociales comme « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne ». Autrement dit, « être capable de s’adapter aux contraintes sans jamais questionner le bien-fondé ou la justice de la situation, voilà ce qui est attendu de quelqu’un de "normal". Le DSM reflète l’idéal transhumaniste de l’homme que l’on peut programmer et améliorer pour qu’il soit compétitif sur le marché du travail ».
 
Ce normativisme social au service de la productivité économique n’est pas nouveau. Mais la « bible des psychiatres » applique et renforce les normes, de manière systématique et globale. Ses effets sont repérables dans toutes les institutions, bien au-delà de l’hôpital. Aux États-Unis et en Australie, les mutuelles, les tribunaux et les écoles s’y réfèrent pour étayer leurs décisions. Et les gouvernements mènent des politiques de santé publique ciblant des « catégories DSM » de la population.

 « La pression normative écrasante qui en résulte, désormais occultée, empêche toute possibilité de comprendre et de réformer l’ordre du monde ».

tout ici 

tellement à dire et tout est déjà dit.

on va mettre un prix de départ à chaque enfant, selon s'il s'adapte ou non à la norme sociétale. le plus tôt possible, pour pouvoir lui construire son avenir. 
que M. Foucault, ait eu raison, lui qui voyait poindre la dictature ne me rassure pas du tout.


(Arizona, USA.)

illustrations :"ce qui est normal".


(Surveiller ou Punir, un ouvrage majeur de Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.)

5 commentaires:

  1. C'était un fou du cul...quant à sa philosophie, rien que ce mot m'ennuie !

    RépondreSupprimer
  2. ce gars a parfaitement raison.

    J ai plusieur fois vu a la télé Française un premier ministre qui clignait pas des paupières.
    Peut être des YEUX EN VERRE, les deux!

    J ai aussi vu des gars qui bougent en éructant tandis qu ils se trémousse sur un MANQUE TOTAL de Rythme, parodie des zombies ?

    Il est évident que le culturel a pris la place de l empathie, la sympathie et que derrier tout cela il y a une grosse influence d'idéologie basée sur la PURETE ETHNIQUE SUPPOSEE.
    On est ce que l on est capable de bien faire.
    Je connais de bons charcutiers, cars il font de la bonne charcuterie.

    Je ne connais aucun peintre de cité.

    Voilà encore un autre aspect de l inconséquence des ministres. Qu ENSEIGNE T ON DANS LES LYCEES?

    EST CE LE REVEREND MOON QUI DIRIGE LA FRANCE ?
    ORTHO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans les lycées...."lycées"....un bien grand mot pour plus gd chose...

      Supprimer
    2. Voilà pourquoi, croyant échapper à l'arasement culturel, j'avais choisi d enseigner dans les IUT ...

      Mais, non.
      Dans les IUT, les gars ne parlent même plus TECHNIQUE. Étonnant pour des TECHNICIENS .

      ORTHO

      Le remplacement progressif dans les taches pénibles par des robots devait commencer dans les annèes 1970.
      Or la guerre du pétrole étant advenue, les comptables ont pris le pas sur les entrepreneurs, du coup les comptables et leurs filières maghrebines ont décidé d importer un salariat MAL PAYE, je PRÉCISE MAL PAYE, mais cependant avec un avantage important pour les Patrons pas de cotisation vieillesse.

      C est à dire qu'on volait la caisse de Retraite des Français pour payer les maladies des travailleurs immigrés, vue que c'est la même caisse Maladie et Retraite, je dis pas que l argent est le MÊME, mais les comptables décisionnaires sont les mêmes.
      Donc un Interimaire Maghrébin, avait a qualification égale un salaire supérieur effectif, par rapport aux salarié Français, la prime de travail intérimaire.

      Il se trouve que le travailleur intérimaire n'était embauché que pour quelques mois. Légalement c était le cadre.
      Mais la généralisation à créé des filières d ESCLAVAGISTES les sociétés d intérim, qui nourrissaient les patrons, les syndicats et les COMPTABLES des caisses Retraite et MALADIES.

      J ai vu des travailleur intérimaires, c était LA LOI, se faire rembourser leur billet d avion lorsque leur contrat donnait lieu a renouvellement et que le gars revenait vers SON USINE.

      A qui la faute.
      Un salarié Maghrébin ou pas NE DÉCIDE RIEN? sauf peut être arrêter de respirer.
      Cela n a pas suffit, LA CRISE DU PÉTROLE eut un effet surprenant au niveau financier.
      L'augmentation anticipée du prix de vente des carburants avait permit en un trimestre de réaliser UN BÉNÉFICE supérieur à l exercice de l an précédent.

      Ainsi la leçon fut comprise et élargie, les bénéfices sur la production , n'étaient que marginaux.
      Syndicats d intérêts effectif; les politiciens, les patrons, les syndicats, les comptables des organismes se mirent à nous tondre en nous assurant que c "tait DU TRAITEMENT SOCIAL, comme si il nous disaient c est de LA MARIE ROSE, T INQUIÈTES PAS.

      mais je n ai pas un après midi pour vous expliquer les tenants et aboutissants, ni les simagrées et les entorses à la constitution.

      ORTHO


      alors vous pourriez, j espère que vous ne le direz pas: mais c est une vision ségrégationniste ?
      NON.

      POUR L APARTHEID VOYEZ Maaame LAUVERGEON, je n emplois RIEN AUCUNE CHOSE ISSUE D UN MÂLE BLANC....
      chapeau !
      Ce sont des faits.
      Vous sauf si vous êtes un politicien , qu une retraite e 600 à 700€ parce que TOUT FUT DÉPENSÉ, avec l accord des syndicats. POUR QUE DURABLEMENT VOUS N AYEZ AUCUN AVENIR NI VOUS, NI VOS ENFANTS.

      Investissez de votre énergie, de votre temps, de vos pouvoirs d analyse, faites vous expliquer, faite un tableau des causes et des effets. Alors nous pourrons discuter.
      Car j ai pris le temps, cherché les faits, recueilli les renseignements, me suis payé les heures de cours pour comprendre, suis allé vivre comme intérimaire, je suis allé faire un tour dans les hautes sphères, côtoyé des futurs ministres et directeur de l e.n.a., au hasard.
      Ces gens je les ai pas cherché.

      Il est temps de mettre les yeux en face des optiques de lunettes.

      Sachant tout ceci je dis PAS DE REVOLUTION SVP
      REVENIR AU POINT DE DEPART, C EST PAS UNE AVANCEE.

      Supprimer
    3. VOILA une chose qui est arrivée aux USA interdit d avoir un plant de tomate ou un plant de romarin chez soi. Cf baumaux contre kokopeli les semences naturelles ne doivent pas être dans le commerce, de même vous ne vous appartenez plus , vous appartenez au gouvernement et vos gènes appartiennent à monsanto...

      http://www.wikistrike.com/article-cultiver-son-jardin-pourrait-devenir-un-acte-criminel-y-compris-au-sein-de-l-union-europeenne-118036292.html

      décidément il y a un gros souci de pureté biologique sur cette planète.

      sur le sujet des pureté ethnique, surprenant les usa sont en guerre effective avec les extra terrestres auxquels ils avaient accordé la nationalité US, offert des centrales électriques , des villes, des aéroports, cf dulce etc....

      il faut aussi pour comprendre écouter bob dean paola harris les gros calibres du monde UFO aux USA et quelques rares venant de Russie... le plus fameux Mr MEDVEDEV, à la télé Italienne..

      http://www.youtube.com/watch?v=jlpIpfcM2r4

      Vous pensiez savoir ?
      Renseignez vous.
      ORTHO

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.