vendredi 31 mai 2013

la "Réalité" augmentée, un autre espace-temps c'est maintenant !

 une étrange paire de lunettes aux verres noirs est venue concurrencer les Google Glass . D’aspect un peu plus lourd, et évidement moins pratiques à porter au quotidien que celles du moteur de recherche, les lunettes d’ Atheer Labs sont, elles aussi, truffées de technologie. tout
Combinant réalité augmentée et reconnaissance gestuelle, elles permettent à leur porteur d’interagir en 3D avec des objets qui se superposent à la réalité. L’appareil repère ainsi les mouvements des mains de l’utilisateur, qui peut ainsi manipuler des objets en 3D, dans des espaces virtuels. 


 L’idée des fondateurs est d’intégrer l’expérience numérique au quotidien de l’utilisateur, et de façon parfaitement fluide. Par exemple, il serait possible de laisser un billet doux ou une note à un ami sur le mur d’un restaurant, expliquent les fondateurs. L’ami en question serait le seul à pouvoir voir le mot, qui se révélerait lorsqu’il entre dans le restaurant équipé de ses lunettes.
 Bref, une scène digne de Minority Report ! 

nous allons tous être perdus entre "réalité" et "virtualité"...dans un espace-temps encore inconnu et qui reste à construire pour ses détails.

pour les enfants (car il faut bien que quelqu'un s'en occupe, ou plutôt les occupe), des jouets qui parlent en temps réel. bref, qui les élèvent.
la prochaine génération de parents n'aura qu'à les nourrir....koike....avec une bonne imprimante 3D, une pizza et hop !  :


ToyTalk , une start-up fondée par deux anciens de Pixar, entend bien donner forme à ce rêve pour le plus grand plaisir des petits... mais aussi des grands. ToyTalk a pour ambition de sortir une application iPad dont le personnage principal, prénommé Winston, pourrait réellement dialoguer avec les enfants. L’application, personnalisée pour chaque enfant, pourra s’actualiser en fonction d’évènements courants, comme la météo ou encore un match de football. « Imaginez que vous puissiez skyper avec Bugs Bunny », raconte l'un des fondateurs, Oren Jacob, au site All Things Digital .
« Notre objectif ultime est de permettre une conversation franche et pas formatée."

c'est le "Nouveau Monde", encore presque inconnu de la "masse". les technologies sont quasiment au point.

Le mot réalité désigne l’ensemble des phénomènes considérés comme existant effectivement par un sujet conscient. Ce concept désigne donc ce qui est perçu comme concret, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé ou fictif (wikipédia).

La réalité augmentée désigne les systèmes informatiques qui rendent possible la superposition d'un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel.  Dans son ouvrage La réalité augmentée (Texquis, 2011), le philosophe Godefridi a parlé de « l'élargissement de la réalité à la dimension d'un media-monde ». (wikipédia).

la réalité augmentée n'a strictement rien à voir avec la réalité. c'est une manipulation de la réalité.

 qui dit manipulation, dit "but poursuivi" et "gain potentiel". mais, ça, c'est le discours des conspirationnistes....

et l'amour ? après le "mariage pour tous, j'en suis certaine, c'est bientôt "le mariage virtuel" et "le mariage humanoïde". quand ? dès la commercialisation des robots domestiques et quand les hologrammes seront accessibles à toutes les bourses.
(porte monnaie).  ;0)

dans le vieux monde on disait "prendre des vessies pour des lanternes".

 maintenant on dit : "combien ça coute ?"


plus avec vidéos et textes
 

"le chômage qui tue pour tous"

Le chômage en zone euro continue sa hausse, atteignant un nouveau record en avril. Dans un communiqué diffusé ce vendredi par Eurostat , le taux de chômage représentait ainsi 12,2% de la population active à la fin de ce mois-là - contre 12,1% en mars. Soit 19,37 millions de personnes.


Les pays les plus touchés par le chômage sont la Grèce (27,0% en février, dernier mois connu), l’Espagne (26,8%) et le Portugal (17,8%). Avec Chypre, ils ont enregistré les augmentations les plus élevées en avril. A l’inverse, la Lettonie, l’Estonie et l’Irlande affichent les baisses les plus marquées.

 Les jeunes continuent d’être particulièrement touchés : quelque 3,6 millions de moins de 25 ans en zone euro et 5,6 millions dans l’UE entière. Soit, respectivement, 24,4% et 23,5%.

 En France, les jeunes pâtissent particulièrement de la situation dégradée du marché du travail et de la crise. Plus globalement, la France a, hier, une nouvelle fois publié de sombres chiffres en matière d’emploi . En avril, la hausse du nombre de chômeurs a concerné 39.800 personnes (+1,2%), portant à près de 3,3 millions le nombre de personnes sans emploi dans l’Hexagone. Un nouveau record, après le 24e mois consécutif de hausse. les échos

pressions à la baisse sur les salaires
pression à la baisse sur la sécurité de l'emploi
pression à la baisse sur le niveau des pensions de retraites
pressions à la baisse sur le niveau de vie/pouvoir d'achat
pressions à la baisse sur le niveau des prestations sociales

hausse des impôts et des taxes.

tout le monde est concernés par le chômage à ce niveau là !

par pays.

ci-dessous en lien, un article du NYT qui corrèle chômage et baisse de la longévité.
c'est une étude américaine qui a identifié sur la population féminine blanche une baisse de l'espérance de vie liée au chômage.

encore une fois, laissons nous pénétrer par l'idée.... !

sachant que les familles qui supportent un ou plusieurs chômeurs se retrouvent rapidement avec les mêmes contraintes sociales et financières que ceux là même qu'elles protègent....

l'article du NYT 

ce n'est plus "une crise", c'est une dépopulation par la misère. avec des courbes démographiques qui ne vont pas tarder à bien "changer".

des robots autonomes et armés

A United Nations expert called Thursday for a global moratorium on the testing, production and use of armed robots that can select and kill targets without human command. NYT

des robots qui tirent sur des humains ? l'ONU demande "une pose".
ces robots sont sensés ne pas avoir besoin d'intervention humaine pour décider sur qui faire feu....

laissons nous pénétrer par l'idée....

The United States, Britain, Israel and South Korea already use technologies that are seen as precursors to fully autonomous systems. Little is known about Russian and Chinese progress in developing them.

tiens, tiens, ...tous ces pays ont déjà cette technologie...? "des robots autonomes" qui "choisissent" leurs cibles....humaines...

j'ai un trou de mémoire : qui a voté pour cela ? 

Selon l’université de Washington, en 2020 un tiers des forces armées américaines seront constituées de robots. Rien qu’en Irak et en Afghanistan, on estime que l’armée américaine a déployé plus de 6000 robots. Pour des raisons bien compréhensibles, les militaires communiquent peu sur la présence de ces soldats d’un nouveau genre. Parmi ces derniers, on peut notamment citer le « iRobot Packbot 510 », un  robot autonome équipé de capteurs qui lui permettent de détecter et d’éviter les obstacles et d’évoluer dans un environnement complexe.

 Autre machine étonnante, le SnakeBot, un robot serpent autonome conçu pour espionner l’ennemi. Chaque section de ce robot est autonome et possède sa propre capacité d’autonomie et d’action. Ce robot, même en partie détruit peut s’auto réparer et il est capable de progresser dans pratiquement n’importe quel type d’environnement, soit pour observer l’ennemi soit pour l’attaquer avec des charges explosives.
 Enfin, la DARPA (le département de recherche de l’armée américaine), a présenté, en octobre 2012, le Pet-Proto, un robot humanoïde « capable de prendre certaines décisions de manière autonome en fonction du contexte » (Voir article). plus

je note que, comme d'habitude, à part pour les dates des tiers provisionnels, nous ne sommes vraiment informés de rien d'important.  
je note aussi que "la paix sociale" est assurée.

l'Astéroïde 1998 QE 2 passe vraiment trop prêt le 31 mai

NASA.

NBC.

Bonne Journée ! plus mise à jour

jeudi 30 mai 2013

Peuple et démocratie vieillissants font les petites retraites

plus

 Les encours des engagements de retraites de l’État ont augmenté de 600 milliards d'euros en 5 ans 

nous n'avons pas eu de débat sur "la transition énergétique". nous n'en aurons pas davantage sur les retraites, leur montant et leur sécurisation.

nous avons eu un débat sur le mariage. non ? mais si ! 

un débat par an, et pissétou ! 

Construction de l'Europe et Destruction de la Démocratie

Ce 30 mai 2013 est donc très clairement une étape nouvelle dans la construction de l'Europe.

Une étape où les Etats membres vont devoir s'habituer à intégrer dans leurs politiques économiques les recommandations de Bruxelles et où, en conséquence, ils vont accepter d'abandonner de facto une part de leur souveraineté économique. C'est donc bel et bien le premier pas vers un gouvernement économique.
 
Cette gouvernance économique est directement issue de la revendication de Nicolas Sarkozy d'un « gouvernement économique » formulée en 2011. Berlin avait pris Paris au mot et consenti à cette coordination qui a débouché sur les procédures de contrôles et sur le pacte budgétaire. Le rêve de François Hollande est donc en marche, à l'exception du « président » dudit gouvernement qu'il veut installer.
Mais, à part satisfaire l'envie bien française de penser que les problèmes se règlent avec des présidents, on ne voit pas ce qu'un « président » de plus apporterait à ce gouvernement. D'autant que l'Europe a déjà trois présidents : José Manuel Barroso à la Commission, Jeroen Dijsselbloem à l'Eurogroupe et Herman van Rompuy au Conseil.


 Il en résulte deux réalités dans la politique de ce « gouvernement économique. »

 La première, c'est la volonté de poursuivre les « dévaluations internes » comme seul vrai remède à ces déséquilibres.

 Le cœur de l'action de ce gouvernement économique, c'est que la réduction des déséquilibres au sein de la zone euro doit se faire uniquement dans un sens, celui de l'amélioration de la compétitivité des pays périphériques par la dévaluation interne. Réduction des dépenses publiques, réformes « structurelles » et baisse de la fiscalité demeurent donc les axes principaux de ce gouvernement économique.

 La seconde réalité de ce nouveau gouvernement économique européen est son manque de légitimité démocratique. Certes, il n'y a pas de « dictature » de Bruxelles. Les recommandations doivent en passer par la validation du conseil des chefs d'Etats et de gouvernements qui, eux, peuvent la faire valoir. Mais enfin, l'abandon substantiel de la souveraineté concédée par les Etats dans le cadre de cette procédure ne s'accompagne pas d'un contrôle démocratique accru. Les parlements nationaux sont, en quelque sorte, mis sous surveillance dans leurs compétences budgétaires, mais le parlement européen, lui, ne voit guère ses compétences accrues. Il doit seulement rendre un avis.

 Il faut donc le plus possible ôter aux élus l'initiative budgétaire et, pour le dire, un peu brutalement, chasser le peuple de ces domaines. C'est la même logique qui a présidé à la mise en place d'une banque centrale indépendante. Or, ce qui peut se comprendre et se justifier dans le domaine monétaire l'est beaucoup moins sur le plan budgétaire qui est un élément essentiel de la démocratie au sein d'un pays. beaucoup +

1) "tout sauf Sarko", le slogan le plus idiot jamais inventé ?
 puisque F. Hollande marche exactement dans ses pas, il est bon de se poser la question.
ou d'adapter : "tout sauf Sarkolland".

2) les frontières n'existent que pour les peuples enchaînés à leurs misérables comptes courants. elles sont aussi virtuelles qu'inégalitèrement partagées.

3) pourquoi payer sur nos impôts des représentants politiques qui ne sont plus utiles à rien ?

4) mais qui sont ces gens qui nous dirigent sans être passés par les affres su suffrage universel ?

où sont les peuples "assoiffés" de Justice et de Liberté ? atomisés.

Fukushima : rire ou pleurer

Pour tenter de résoudre le problème des eaux contaminées sur le site de la centrale accidentée de Fukushima, le gouvernement japonais a demandé que de nouvelles mesures soient prises. Et ordonné à Tepco, l’opérateur en charge de la centrale de construire, autour des installations, un mur qui serait en grande partie enterré. Son but serait de permettre de contenir une partie des eaux souterraines qui s’infiltrent dans le sous-sol des installations, se mélange avec des débris radioactifs, et deviennent ainsi dangereuses. Ce qui oblige Tepco à en stocker un volume plus important qu’initialement prévu.
Or du fait de ces infiltrations, les capacités de stockage de la centrale commencent à saturer. Chaque jour, quelques 400 m 3 d’eau souterraine s’infiltrent dans les sous-sols des bâtiments des réacteurs. D’ores et déjà, l’opérateur japonais a stocké environ 370.000 tonnes d’eau radioactive. Une capacité de stockage qui doit être augmentée pour atteindre 450.000 tonnes l’automne prochain puis 700’000 tonnes d’ici à 2015.

ou Geler le sous-sol

Une autre mesure évoquée par le gouvernement consisterait à geler le sous-sol autour de la centrale afin d’éviter une fois de plus ces infiltrations. De son côté Tepco envisage également de pomper une partie de ces eaux avant qu’elles ne s’infiltrent et deviennent donc radioactives.
A court terme l’opérateur espère limiter à 300 m3 par jour le volume des infiltrations. L’eau récupérée serait reversée dans la mer après avoir vérifiée qu’elle ne présente aucun danger.

c'est tellement hallucinant que j'ai mis l'intégralité du texte.
par exemple, geler le sol c'est donc permettre que l'eau reste en surface  ...700’000 tonnes d’ici à 2015....il arrivera donc un moment ou tout le Japon sera un grand réservoir d'eau radioactive.

en bref, aucune solution ! et la radioactivité ne fait qu'étendre son périmètre.

ce que j'en pense : il n'y a rien à faire, sinon, cela serait déjà fait ! les russes qui ne sont pas éloignés du Japon auraient exigé une solution, la Corée aussi.

en fait ce que ce genre de texte nous dit, c'est qu'il n'existe aujourd'hui aucune solution. ire

je n'ai même pas envie de mettre une illustration des Shadocks ! 

ben, si, finalement.

carte de presse et incompétence avérée

47 %

C'est la proportion de journalistes économiques en France qui avouent être incapables de lire les comptes d'une entreprise.
C'est le constat que dresse un rapport publié par l'IDIES (Institut pour le développement de l'information économique et sociale). On y apprend également que 33 % des journalistes économiques se contentent de reprendre les communiqués de presse, sans vérification. L'IDIES tente un début d'explication : seuls 6 % des journalistes ont aujourd'hui une formation en économie contre 12 % il y a 10 ans.
  plus

nous en avions la crainte, nous en avons la certitude.
si Reuters doit seul livrer les informations, Reuters sera le maître du Monde et accessoirement de la pensée unique.

un point d'histoire : Monsieur Reuters était le gendre de Monsieur Rothschild.

le Papa de Cugel nous a quitté. hommage.

 Jack Vance est parti.

"Cugel l'astucieux" qui ne l'était pas du tout....une pensée triste pour Jack Vance de ma part.


je souhaite à Jack Vance d'être maintenant dans un paysage comme lui seul savait les créer.
RN

la retraite à 67 ans

ci-dessous le tableau de l'age de départ à la retraite par pays en Europe.

tout est dit, en quelque sorte :

et politiquement, il est évident que le sujet est plus que "sensible" puisque "en attente de traitement."

à force d'attendre, la chute sera rude !

soleil et architecture, pas de hasard

un marqueur de la récession

corrélation entre les périodes de récession et les prix de l'essence (tableau pour les prix aux USA).

une sirène filmée !

dans le nord d'Israël.
source et plus

l'Union Sacrée du patronnat et des syndicats pour les Gaz de Schiste

comme je l'ai toujours dit, on aura ET le chômage ET les fracturations hydrauliques ET les centrales atomiques ET la baisse du pouvoir d'achat ET la baisse des pensions de retraites et des salaires.

Patronat et syndicats ont présenté hier un rapport visant à « réinventer la croissance ». 

 Sans retour de la croissance, pas de recul du chômage, de relance de la consommation ou de pérennisation du système de protection sociale. C'est partant de ce constat que le patronat (Medef, CGPME, UPA) et les trois syndicats réformistes (CFDT, CFTC, CGC) ont dévoilé hier un rapport commun, intitulé « Réinventer la croissance », où ils entendent « lutter contre les attitudes défensives en proposant une vision positive et conquérante de l'économie française ». A l'aube de la conférence sociale (20 et 21 juin), l'adresse au gouvernement est claire : le diagnostic sur les forces et faiblesses de la France étant « connu et partagé », « il est temps de décider et d'agir » pour « se doter d'une politique économique solide et pérenne »

 « Les réflexions en cours sur la politique énergétique ne saurait exclure le gaz de schiste » : alors que les Verts en font un casus belli, plaçant le PS dans l'embarras, le rapport prend position en faveur d'une poursuite de la recherche sur l'exploitation des gaz de schiste, invitant la France à « prendre l'initiative d'un programme européen ». les échos

le commentaire de "Eg.O.bsolète" :

  A tous ceux qui croient qu'une transition en douceur est possible je réponds souvent : Le problème est de ne pas avoir anticipé la transition, ce qui fait que la seule chose que le système a à proposer, c'est la fermeture plutôt que la substitution, d'autant plus qu'il faut du pétrole pour produire de la substitution. L'aviation est condamnée à terme, la voiture aussi. On ne verra jamais des millions de voitures électriques (fabriquées avec du pétrole) remplacer le MILLIARD de voitures à combustions. Nous allons assisté progressivement voire précipitamment à la disparition de la voiture, ce pilier de notre civilisation, et seule les castes privilégiées pourront continuer à rouler dans des véhicules super hightech.
Eg.O.bsolète, avec qui je suis entièrement d'accord !


mercredi 29 mai 2013

Les chiens japonais privés de croquettes à la baleine

 le spécialiste japonais de l'alimentation pour animaux domestiques Michinoku Farm a stoppé, mercredi 29 mai, la vente de produits pour chiens élaborés à partir de rorqual commun, une espèce menacée.

La commercialisation de ces produits pour chiens à 3 780 yens (28,7 euros) les 500 g avait été dénoncée, la veille par l'ONG, japonaise Ikan.
L'entreprise, qui s'adresse à une clientèle plutôt aisée et propose également des aliments à base de cheval mongol ou encore d'autruche, a vite réagi. "Peut-être que je connaissais mal la teneur du débat sur la chasse à la baleine, a déclaré Takuma Konno, le PDG de la compagnie basée à Tokyo. Cela ne vaut pas la peine de proposer des produits s'il existe un risque d'incommoder des gens." source


 Inu Hariko est une statuette de papier mâchée, représentant un chien (aux traits plutôt félins)
Les japonais ont attribué aux chiens le pouvoir de reconnaître des démons déguisés en humains ou en toutes autres formes.
Ce talisman protège les enfants et apporte force et santé aux nouveaux nés. Il est également considéré par les femmes enceintes comme garant d’un accouchement sain et facile (les chiens se souffrant pas des douleurs de l’accouchement).

baisse du SMIC et pourboire d'achat

La semaine dernière, The Economist a consacré un papier au salaire minimum, se demandant s’il en fallait un et si oui, à quel niveau il fallait le mettre. Une plongée glaçante dans la pensée néolibérale. 

 Aucune question n’est posée sur le niveau du seuil de pauvreté, ou même de l’évolution du salaire médian (qui baisse), base contre laquelle il faudrait fixer le SMIC. Réfléchir à l’impact que tout cela a sur les travailleurs pauvres ne semble pas effleurer une seconde l’auteur du papier.

 L’hebdomadaire néolibéral indique que pour l’OCDE et le FMI, « un salaire minimum modéré fait probablement plus de bien que de mal », avant de préciser que la définition d’un salaire minimum modéré signifie entre 30 et 40% du salaire médian. (un regret de la part de The Economist).

 En clair, pour The Economist, en France notre SMIC est trop élevé de 25 à 30% ! Cela veut dire qu’avec un SMIC à 1118 euros nets par mois, ils recommandent une baisse d’environ 300 euros.

source 

c'est clair, encore et toujours ! non ?

 

point "drogue"

Le volume du "Federal Deposit Insurance Corporation's Fund" versus les actifs couverts

Top credibility !

lien pour agrandir l'Image

sympa les buffets au Club Med cet été !

Le fonds d'investissement chinois Shuanghui International Holdings a annoncé mercredi qu'il rachetait le groupe américain d'alimentation spécialisé dans la viande de porc et les hot dogs Smithfield Foods pour 7,1 milliards de dollars en numéraire, y compris reprise de dette. La multinationale est propriétaire des marques Justin Bridou, Aoste, Cochonou ou Jean Caby.  le fig.

à bon entendeur : salut ! de plus :


 Le conglomérat chinois Fosun et Axa Private Equity ont lancé le 27 mai une offre publique d'achat amicale sur le Club Méditerrannée dont ils sont tous deux actionnaires.
 un industriel chinois s'est offert le château de Bellefont-Belcier dans le vignoble bordelais.
plus

 ......................
 quand l'argent ne vaut plus rien...la France non plus ! nous sommes peu de chose....

la République Exemplaire

dans le Canard Enchaîné :


l'islam lave plus blanc

arrestation de l'agresseur du militaire à la Défense.

il serait âgé de 22 ans et  «L'enquête devra déterminer à quel moment il a basculé dans un projet djihadiste».

il a basculé entre 12 et 22 ans, donc !

il s'agirait d'un SDF....blanc ! le fig.


notre gouvernement UMPSFN ou "la conspiration du matelas"

Une bombe est sur le point d'exploser au PS : des socialistes ont directement contribué à l'élection de Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée nationale , en juin 2012. 

les socialistes locaux auraient accepté de ne pas recourir au Front républicain - union PS-UMP - face à Marion Maréchal-Le Pen dans la 3ème circonscription du Vaucluse, afin qu'elle puisse se faire élire. En échange, les frontistes maintenaient leur candidate dans la 5ème circonscription où le socialiste Jean-François Lovisolo avait besoin de la présence du FN au second tour pour l'emporter face à l'UMP.


 Un an après les faits, la thèse d'un deal entre le PS et le FN est désormais défendue par des socialistes repentis. Il y aurait eu échange de bons procédés: le maintien de la socialiste dans la circonscription de Marion Le Pen contre le maintien de la candidate FN dans la circonscription voisine, la 5e du Vaucluse, où le socialiste Jean-François Lovisolo avait besoin de la présence du FN au second tour pour l'emporter face à l'UMP.

l'express,   métro

il n'y a pas de "complot", tout est là, sous nos yeux ! 

le FN veut des sièges à 10.000 euros mensuels.

le FN monnaye ses 18 ou 19% de votes contre "un bol de soupe" pour ses fidèles serviteurs.

en attendant de "quitter" l'euro, l'important est d'en tapisser le sommier !

la conspiration ? la quelle ? ce n'est pas assez clair ?

Fukushima, deus ans après

documentaire NHK en anglais. Fukushima, 2 ans après.

ces japonais qui vivent dans la peur constante de la maladie :

schutttt....!!!!
or et yen, corrélation ? non ! pas possible !


mardi 28 mai 2013

tous frères mais de quels parents ?

la mystérieuse migration d'il y a 4800 ans !

Une étude génétique menée sur 39 squelettes anciens suggère l’existence de bouleversements migratoires inconnus, survenus en Europe il y a 4800 ans.
les scientifiques considéraient jusqu’ici que l’ADN des Européens modernes était issu de deux événements migratoires majeurs : d’une part, un peuplement par les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique, débutant il y a environ 35 000 ans et s’étalant sur 15 000 à 20 000 ans, et d’autre part une migration d’agriculteurs issus du Proche-Orient, entamée il y a 7500 ans environ.

une étude de 39 squelettes a révélé qu’un autre événement migratoire inconnu jusqu’ici, survenu il y a 4800 ans, avait considérablement influé sur l’ADN des Européens modernes. Une influence qui serait même encore plus forte que l’impact génétique provoqué par l’arrivée des agriculteurs du Proche-Orient il y a 7500 ans, dont les généticiens pensaient pourtant jusqu’ici qu’elle avait été déterminante dans la constitution de l’ADN des Européens d’aujourd’hui ! tout


:0) rappel :

- 5000 ans : arrivé du néolithique en France par les pécheurs venus du Sud (Grèce, Italie, Espagne) et les Danubiens venus d'Europe centrale qui s'installent dans le bassin parisien. C'est l'époque de la construction des premiers dolmens. Les dolmens, tout comme les menhirs, ne sont donc pas des monuments celtiques.
- 4 000 ans : fin du mésolithique. L'absence d'espace entraîne des tensions, les populations commencent à s'organiser pour défendre leurs territoires et leurs biens. Premières cités états au Moyen Orient.
- 4000 / 3500 ans : Sumer (Irak) apparaît entre -4000 et -3000 et au même moment, se trouve en Egypte un peuple qui constitua une vaste société organisée.
- 3 500 ans : époque de la civilisation mégalithique (des grosses pierres) : dolmens et menhirs, première étape de la construction de Stonehenge (Royaume-Uni). Les agriculteurs ont colonisé tout le continent européen et ce qui reste des chasseurs cueilleurs est refoulé dans le grand Nord. ici, vite fait !


illustration d'un village lacustre au néolithique. source

Gay Pride 2013 à Tel Aviv et indépendances alimentaires

J.P.
s'organiser

accessoirement,  Israël est auto-suffisant à 95 % pour ses propres besoins alimentaires. en comparaison, l’Ile-de-France est autonome à 26 % seulement pour ses besoins en pommes de terre, 0,5 % pour la viande, 10 % pour les légumes frais, 1,5 % pour les fruits (à l’exception des pommes 5,5 %), 1 % pour le lait, 12 % pour les œufs. En revanche, la France est autonome à 159 % pour le blé et 117 % pour le sucre. 

(ces sources (écopédia et wikipédia) sont à vérifier. l'indépendance alimentaire des régions du monde est "secret défence", même et peut être surtout pour les habitants de ces mêmes régions.).

de plus les chiffres des dépendances ou indépendances énergétiques ou alimentaires sont moins directement "vendeurs" que les gay pride qui intéressent tout le monde, je ne sais toujours pas vraiment pourquoi....

;0)

la géologie politique des tuyaux

Nabucco Gas Pipeline

Tracé du gazoduc Nabucco, entre la mer Caspienne et l'Europe occidentale. Il évite le passage par la Russie

... le projet Nabucco, qui vise à diversifier l'approvisionnement en gaz de l'Europe, jugé trop dépendant de la Russie....  Le groupe industriel français GDF Suez, l'un des plus importants groupes énergétiques européens, va entrer dans le projet de gazoduc Nabucco-ouest, qui doit relier l'Autriche à la frontière bulgaro-turque, en passant par la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie, selon le groupe énergétique autrichien OMV.

 Le gaz d'Azerbaïdjan devrait arriver en Europe en 2018.


Il y a deux routes d’approvisionnement en gaz pour l’Europe :
1)      Le gaz d’Asie centrale (azeri).
2)      Le gaz d’Israël

Dans ces deux cas de figures il est facile de comprendre que la première des conséquences est l’affaiblissement de la Russie, via le géant Gazprom.
La deuxième est et sera l’entrée de la Turquie dans l’Europe, la troisième sera la sécurisation de la Route de la Soie (SRS), un couloir, un réseau de transport d’énergie reliant l'Europe occidentale à l'Asie centrale et au Moyen-Orient.
C’est la suite logique du Grand jeu qui se déroule en ce moment au Proche Orient et dont l’objet est le contrôle des ressources gazières sous-marines, ce contrôle portant moins sur l’extraction de la ressource proprement dite que sur son acheminement vers les pays consommateurs.
Et il se trouve que d’importants gisements de gaz ont été découverts dans la région, dans la zone maritime de la Palestine/Israël et à Chypre. (Comme vu sur ce blog.)
C’est l’exploitation de ces ressources qui a dicté le récent rapprochement spectaculaire entre le gouvernement turc et l’état d’Isarël.
Les autorités d’Ankara pensent que la Turquie peut jouer un rôle de puissance dominante dans la région grâce aux performances de l’économie turque et à l’emplacement stratégique du pays, lieu de transit obligé ou presque des ressources en hydrocarbures du Levant et du Caucase destinées aux marchés européens.
De plus, dans les eaux israéliennes, le champ gazier de Tamar, découvert seulement en 2009, recèlerait 250 milliards de mètres cube de gaz et est le plus petit des deux champs gaziers sous-marins d’Israël, le plus gros étant Léviathan dont les réserves sont estimées à 425 milliards de mètres cube mais qui n’a pas encore été développé.
Les deux principaux partenaires dans l’exploitation du champ gazier, l’entreprise texane Noble Energy et la société israélienne Delek Energy, seraient en train d’essayer d’obtenir le feu vert du gouvernement israélien pour exporter la plus grande partie du gaz, étant donné que la demande en Israël est insuffisante rentabiliser le développement de Léviathan.
C’est à ce stade que la Turquie, qui est déjà un espace de transit énergétique important pour le pétrole de la Caspienne et d’Irak, et qui a consolidé sa position grâce à des accords pétroliers récents avec le Gouvernement Régional du Kurdistan dans le nord de l’Irak, entre dans le «Jeu » en tant qu’acteur essentiel. La Turquie est un pays qu’Israël ne peut évidemment ignorer dans sa démarche visant à trouver la route la plus rentable pour exporter son gaz.

rappel :

La Stratégie de la Route de la soie américaine est définie comme un « système de sécurité trans-eurasien ». La SRS en appelle à la « militarisation du couloir eurasien » comme partie intégrante de la « Grande stratégie » (« Great Game »). L'objectif, tel qu'il est formulé dans le cadre du projet de loi concernant la Stratégie de la Route de la Soie de mars 1999, consiste à développer un empire économique américain tout le long d'un vaste couloir géographique.

Bien que le projet de loi SRS de 1999 (HR 3196) ait été sanctionné par la Chambre des représentants, il n'est jamais entré en vigueur. Malgré ce recul législatif, la Stratégie de la Route de la soie est devenue, sous le gouvernement Bush, de facto la base de l'interventionnisme US et de l'OTAN, ce essentiellement en vue d'intégrer les anciennes Républiques soviétiques du Caucase du Sud et de l'Asie centrale dans la sphère d'influence des États-Unis.

La mise en œuvre réussie de la Stratégie de la Route de la soie nécessite la « militarisation » de l'ensemble du corridor eurasien depuis la Méditerranée orientale jusqu’aux frontières communes de la Chine occidentale et de l'Afghanistan, comme moyen de s'assurer du contrôle des importantes réserves pétrolières et gazières, ainsi que pour « protéger » les pipelines et les couloirs de commerce.
gisements méditerranéens.

on voit bien que le "cas syrien" est bien embêtant. affaiblir la Russie, c'est aussi affaiblir l'Iran, et...la Syrie !

les différents gazoduc.

de plus, je le répète, l’Azerbaïdjan et l’État d'Israël entretiennent d'excellents rapports. ce qui est plus commode quand on est deux pays exportateurs de gaz vers la même région, l'Europe !

 Israël a commencé à cultiver des relations étroites avec Bakou en 1994, lorsque l’entreprise israélienne de télécommunications Bezeq avait acheté une part importante de la société nationale de téléphonie. En 1995, le marché azerbaïdjanais était plein de biens israéliens: «Les glaces Strauss, les téléphones portables produits par Motorola en Israël, la bière Maccabee et les autres exportations israéliennes sont partout», écrivait un journaliste israélien dans le Jerusalem Post.

 Des entreprises israéliennes «ont construit et gardent les grilles autour de l’aéroport international de Bakou, surveillent et aident à protéger les infrastructures pétrolières azerbaïdjanaises, et s’occupent de la sécurité lors des visites du président azerbaïdjanais à l’étranger», selon une étude publiée par Ilya Bourtman dans le Middle East Journal.

certains notaient que que l’Azerbaïdjan partageait des données confidentielles sur l’Iran avec Israël, tandis que Murinson évoquait la possibilité que les Israéliens aient mis en place des stations d’écoute électronique le long de la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Iran. 

la Chine, l'Iran, la Russie dans un "bloc à part". ou plutôt la Chine dépendante des routes des transports d'énergies sécurisées par les américains ?
je pencherais plutôt pour la deuxième "vision" géologiquement politique.

des liens par centaines 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 

et pour finir ces histoires de transports gaziers, celle-ci, ci- dessous, où finalement tout s'explique avec des tuyaux :



L’idée est d’acheminer, via le Niger et le désert algérien, les ressources gazières du Nigeria (région de Warri) vers les ports algériens. Des connexions aux réseaux déjà existants en Algérie sont prévues et devraient ainsi permettre l’exportation du gaz vers l’Europe. Les réserves gazières du Nigeria sont les septièmes de la planète (180 000 milliards de mètres cubes) et le delta du Niger est plus proche du centre de l’Europe que les gisements sibériens.
Ce projet de « Trans-Saharan Gas Pipeline » (TSGP) s’inscrit dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), lancé en 2001 par l’Union africaine dans le but de favoriser la mise en place d’un cadre socio-économique et stratégique intégré de développement de l’ensemble du continent africain. Long de quelque 4 300 kilomètres (dont 1 300 au Nigeria, 700 au Niger et environ 2 300 sur le territoire algérien), ce gazoduc devrait transporter annuellement entre 20 et 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel……
…..Reste que la construction du gazoduc est ponctuellement menacée par des groupes armés agissant dans la région pétrolière du Nigeria. source

je regrette que nous soyons tous frappés de pertes de mémoire.



gazoduc transsaharien



on pourrait presque prédire la fin de l'histoire...