mardi 23 avril 2013

Très Sérieux : la Téléréalité établit une colonie sur Mars ! ouverture des candidatures

Ceci n'est pas une blague : Mars One a lancé lundi 22 avril un appel à candidature pour un voyage sans retour vers la planète rouge en 2022. Lors d'une conférence de presse à New York, la société hollandaise à but non-lucratif a annoncé que les participants à cette mission  seront filmés à la manière d'une téléréalité. L’idée d’un aller simple réduit considérablement le coût de ces missions dont la première, avec quatre astronautes, est estimée à six milliards de dollars, chiffrent les responsables de Mars One.
Les seules conditions requises pour passer le reste de ses jours sur Mars sont d'avoir au moins 18 ans et de parler suffisamment bien anglais. Les principales qualités attendues des participants sont "leur capacité d'adaptation, la ténacité, la créativité et la compréhension des autres", a souligné Norbert Kraft, le directeur médical de Mars One.
COLONIE. Les quatre premiers volontaires devraient se poser sur Mars en 2023 après un voyage de sept mois. 

Leur arrivée et leurs premiers pas pour tenter d'établir une colonie sur la planète rouge donneront lieu à une émission de téléréalité, a expliqué, sans rire, Bas Lansdorp, fondateur de Mars One.
Les responsables du projet ont déjà reçu "10 000 courriers électroniques de personnes venant de plus de cent pays différents qui sont intéressées pour cette mission", a-t-il ajouté.

Outre l'impossibilité pour les astronautes de revenir sur la Terre, ces derniers devront se supporter dans l'exiguïté de petits habitats, trouver de l'eau, produire leur oxygène et cultiver leur propre nourriture…
Or Mars est un grand désert dont l'atmosphère est surtout constituée de dioxyde de carbone et où la température moyenne est de - 63 °C. Les volontaires devront aussi subir des radiations cosmiques dangereuses pendant leur voyage.

 Ce projet a reçu le soutien du lauréat néerlandais du Nobel de physique en 1999, Gerard't Hooft, présent à la conférence de presse.

source

qu'est-ce que je ne cesse de dire ? ça ! juste ça ! c'est parti !

NÉCESSITE FAIT LOI ! 

http://www.youtube.com/watch?v=74pA5YH-ehY

ou

 http://youtu.be/74pA5YH-ehY

 le planning est prêt. En 2013, 40 candidats à l’exode commencent l’entraînement quelque part dans un désert, déjà sous l’œil des caméras pour l’épisode 1 du grand reality show. En octobre 2016, le premier module, sans occupants, atterrit sur Mars. En 2018, un rover parvient sur les lieux et explore le site.
Coup d’accélérateur en 2021 avec l’arrivée de deux modules habitables, deux modules de support vie, un module de service et un autre rover. Les installations robotisées commencent à fonctionner à plein, produisant de l’énergie (grâce à des panneaux solaires), de l’eau (extraite du sol) et de l’oxygène, et pourquoi pas à fabriquer des briques à partir du sol martien pour construire un jour de nouvelles habitations.
Début 2023, les quatre premiers humains à quitter définitivement la Terre se posent sur Mars. Ils commencent à explorer leur monde d'accueil mais passent aussi beaucoup de temps à agrandir leur domaine et à peaufiner leur installation. Les premières plantes poussent dans les serres… Le deuxième groupe les rejoint en 2025. Outre l’exploration de la planète, une des occupations des colons, explique le projet Mars One, pourrait être la fabrication de carburant et d’une fusée de retour vers la Terre…
L’équipe insiste sur deux points : les techniques envisagées existent aujourd’hui et nulle contrainte politique ne peut orienter, ou désorienter, le cheminement du projet. Il est clair que sur le plan technique, la possibilité d’un tel voyage ne peut être écartée. (!!!!!!!!)

source

Octobre 2016 : un vaisseau inhabité dépose 2,5 t de nourriture et d'eau qui serviront aux premiers arrivants. © Mars One