jeudi 18 avril 2013

l'esclavage du mariage

La chancelière allemande qui se pose en défenseur de l’emploi en Allemagne, voit dans le salaire minimum généralisé dont l’Allemagne est dépourvue, la «raison» qui explique que «de nombreux pays en Europe ont un taux de chômage bien plus élevé que chez nous, du fait que les salaires et le rendement ne sont pas en rapport». tout

pendant qu'on nous "trimbale" avec ce mariage pour tous qui concerne un très faible pourcentage de la population, la majorité, mariée ou non, va se retrouver immolée sur le sacro-saint autel de la compétitivité !

un monde d'esclaves, mais d'esclaves mariés ! ce n'est plus la bague au doigt mais le boulet !