mardi 12 février 2013

toujours rien à attendre des extraterrestres !

Voilà deux ans, le célèbre télescope de Green Bank a été utilisé pour tenter d'écouter des émissions radio provenant de civilisations extraterrestres. Les cibles : 86 étoiles possédant au moins une superterre. Le bilan de ces tentatives est négatif. Une borne sur certaines civilisations de type II sur l’échelle de Kardashev a tout de même été obtenue : moins d’une pour un million d’étoiles dans la Voie lactée.
La nouveauté, dans le cas présent, est que les observations ont été conduites avec 86 étoiles autour desquelles le télescope Kepler a découvert au moins cinq exoplanètes, dont l’une est une superterre probablement dans la zone d’habitabilité.  


Après deux années consacrées à l’analyse et à l’interprétation des données collectées, les résultats sont négatifs.

On pouvait toutefois espérer détecter une fraction des émissions issue des activités d’une civilisation ayant atteint le type I, et s’approchant du type II sur la fameuse échelle de Kardashev. Cette échelle a été proposée en 1964 par le grand astrophysicien et exobiologiste russe Nikolaï Kardashev, celui-là même qui est aujourd’hui impliqué dans le projet RadioAstron.
Une telle civilisation serait en train de coloniser son système planétaire pour utiliser l’énergie de son étoile plus complètement que le permet la surface de sa planète mère. Elle se dirigerait vers la construction d’une sphère de Dyson, l’étape qui ferait d’elle une civilisation de type II. L’humanité n’a quant à elle pas encore atteint le statut de civilisation de type I, n’exploitant pas encore toute l’énergie disponible sur Terre


 Ce qui semble sûr, c’est que les exoterres sont nombreuses dans notre Galaxie, et d’ici la fin du siècle, il y a gros à parier que l’on aura au moins découvert des biosignatures pas très loin du Soleil. plus ici

 
Sur ces images, si l'on rapporte la taille de la Voie lactée à celle des États-Unis, on peut prendre la mesure des estimations récemment annoncées concernant la proximité d'une exoterre habitable autour du Soleil. Selon les observations réalisées avec Kepler, elle serait aussi proche de nous que deux personnes séparées par Central Park. © Courtney Dressing, CfA