vendredi 22 février 2013

Lobby gay au Vatican et démission du Pape

Selon La Repubblica, Benoît XVI aurait été convaincu de démissionner après avoir appris l’existence d’un « réseau transversal uni par l’orientation sexuelle ». Le Vatican dément.
Un « lobby gay » au Vatican a-t-il poussé le Pape à démissionner ? C’est en tout cas la thèse défendue par La Repubblica. Selon le site internet du quotidien italien, un groupe de pression aurait exercé un chantage sur certains prélats du Vatican, sur fond de liens homosexuels. Ces révélations seraient issues de l’enquête ultra-secrète menée au sein de la Curie par une commission de trois cardinaux à la retraite, Juliàn Herranz, Jozef Tomko et Salvatore De Giorgi, suite au scandale « Vatileaks ».
Selon La Repubblica, le cardinal espagnol Herranz aurait évoqué le 9 octobre devant Benoît XVI le dossier « le plus scabreux » : l’existence d’« un réseau transversal uni par l’orientation sexuelle » au Vatican. « Pour la première fois, le mot homosexualité était prononcé » dans l’appartement pontifical, note le quotidien. Le rapport des cardinaux — deux tomes de 300 pages — indiquerait que certains de ces prélats auraient subi des pressions venues de laïcs extérieurs au Vatican, auxquels ils seraient liés par des liens homosexuels. Deux jours plus tard, le Pape, dans un discours improvisé au ton pessimiste, évoquait sous forme de métaphore « les mauvais poissons » qui sont pêchés dans le filet de l’Église. Une vive contrariété qui aurait renforcé son envie de démissionner, indique La Repubblica.
Le Figaro : “Spéculations sur un “lobby gay” au Vatican”.

? Selon La Repubblica, le rapport des cardinaux a été placé en sécurité pour être remis au successeur de Benoît XVI après son élection.

une analyse (clic ici) de ma Chère Brebis !
vidéo offerte par "Le Brebis Galleux" (le lien) :